A LA UNECoronavirus

Des représentants d’agences onusiennes qualifient d’”exemplaire” la riposte du Maroc à la pandémie

Des représentants d’agences onusiennes établies au Maroc ont qualifié d’”exemplaire” la riposte du Royaume à la pandémie de la Covid-19.

De part sa gestion efficace de la crise sanitaire et de ses effets socioéconomiques, le Maroc constitue un modèle dans le monde, ont-ils affirmé, mettant en avant les mesures sanitaires, sociales et économiques prises par les autorités publiques pour lutter contre la propagation du coronavirus et atténuer les impacts socioéconomiques des mesures restrictives.

Ainsi, la représentante de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Maroc, Maryam Bigdeli, a relevé que le Royaume constitue “un exemple dans le monde” en matière de riposte à la pandémie, grâce aux mesures mises en place pour apporter une réponse socioéconomique, conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La riposte du Maroc à la crise pandémique du Covid-19 a été efficace, vigoureuse et puissante depuis le premier jour de la pandémie, a souligné Maryam Bigdeli, dans une déclaration à la chaîne d’information en continu M24, notant que le Maroc s’est saisi de la crise sanitaire comme opportunité pour renforcer son système de santé, en multipliant les lits de réanimation et en formant le personnel hospitalier.

“Nous saluons aussi le fait que le sens du partage du Maroc qui a veillé à aider d’autres pays africains à s’approvisionner en équipements et matériels”, a-t-elle ajouté, mettant l’accent sur la campagne de vaccination nationale, qu’elle a jugé “exemplaire”, grâce à une approche anticipative, une mobilisation inédite du personnel et de la logistique et une communication efficace.

De son côté, la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies pour le développement au Maroc, Sylvia Lopez-Ekra, a salué le Maroc pour sa gestion remarquable et exemplaire de la crise sanitaire, “et qui a été saluée au niveau international”, soulignant la mobilisation du secteur industriel qui a permis de produire des masques, des équipements de protection et des gels hydroalcooliques en quantités suffisantes.

La capacité des lits de réanimation a été multipliée par 83% en en temps réduit, a-t-elle fait remarquer, mettant en exergue l’approche anticipative du Maroc en matière de vaccination contre la Covid-19.

“La capacité du Maroc à se procurer les quantités nécessaires de vaccin et à mener une campagne qui le place dans le top 10 mondial en matière de vaccination et en 1er sur le plan africain sont aussi des expressions très claires de la capacité de gestion du pays”, a-t-elle argué, indiquant que face à une “gestion aussi exceptionnelle”, le système des nations unies a été en soutien et en accompagnement de nos partenaires institutionnels en réponse aux priorités nationales comme elles ont été identifiées par le gouvernement du Maroc, sur de multiples secteurs, sanitaire, social et économique.

Le Maroc a mis l’humain au centre de la réponse à la crise sanitaire, s’est félicité pour sa part le représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Luis Mora, jugeant “très positive” la gestion de la crise sanitaire par les autorités marocaines.

Dans une déclaration similaire, Luis Mora a expliqué que le Royaume a mis en place des mécanismes efficaces pour la protection des catégories affectées par les mesures de lutte contre la pandémie, citant notamment la création du Fonds Mohammed VI pour l’investissement qui a été une initiative “novatrice au niveau régional”.

“En mettant l’humain au centre de la réponse sanitaire et socioéconomique, le Royaume est un modèle de part sa volonté d’appuyer la population, en particulier celle en situation de vulnérabilité dans une conjoncture inédite”, a souligné M. Luis Mora.

Abordant dans la même veine, la cheffe de mission de l’organisation internationale pour les migrations (OIM) au Maroc, Ana Fonseca, a salué l’approche inclusive du Royaume du Maroc, qui a englobé les migrants et les ressortissants étrangers dans toutes ses démarches sanitaires et humanitaires.

L’OIM va joindre les efforts des autres agences onusiennes et s’aligner à la campagne de vaccination portée par le Maroc et soutenir tous ses efforts, a affirmé Mme Ana Fonesca, estimant qu’il “est extrêmement important de poursuivre cette approche inclusive pour inclure les migrants qui ont également besoin de vaccin comme tous les autres citoyens”.

La représentante du Fonds des Nations Unis pour l’enfance (UNICEF), Giovanna Barberis, a de son côté souligné que le Maroc a réagi très rapidement et a apporté une réponse efficace aux défis liés à la crise du Covid-19 et à ses conséquences socioéconomiques, relevant que “le Royaume a été reconnu au niveau mondial pour sa gestion de la crise”.

Le Maroc a aussi anticipé une crise socioéconomique, en mettant en place des mesures sociales au profit des populations les plus vulnérables, a-t-elle souligné, faisant savoir que l’apport du système des nations unies a été lié à certaines niches spécifiques, portant notamment dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la protection des catégories les plus précaires.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page