Dictionnaire des romanciers algériens

Dictionnaire des romanciers algériens

Salim Jay,

La Croisée des chemins

 Romancier et critique lit­téraire, Salim Jay dont ce Dictionnaire des romanciers algériens est le trentième livre, nous avait déjà donné en 2005, un Dictionnaire des écrivains maro­cains qui fait toujours référence.

Dès 1982, Michel Crépu sa­luait dans Esprit cette passion de découvreur: « Salim Jay est incontestablement le meilleur globe-reader de la place de Pa­ris. […] Une caractéristique, il ne commente jamais la lec­ture d’un livre sans tout en at­tendre… ».

Dans ce livre, l’auteur nous invite à une exploration passion­nante du passé et du présent de l’Algérie à travers l’œuvre des ro­manciers et écrivains.

Au cours de son immersion dans la littérature algérienne, il a voulu rendre justice à tant de nouvelles voix très originales. C’est par di­zaines que des romanciers algé­riens méritent une attention dont le lecteur est grandement récompen­sé.

Dans Dictionnaire des romanciers algériens, Salim Jay a su réunir dans un livre, tous les romanciers et écri­vains algériens les plus célèbres. On y découvre de nouvelles fictions subtiles ou narquoises, des récits dé­chirants ou ironiques, par exemple chez Mustapha Benfodil. Qu’il lise, parmi plus de deux cents autres, les romans traduits de l’arabe de Waci­ny Laredj ou de Kamel Daoud qui écrit en français, qu’il analyse l’ap­port lumineux de Mohammed Dib ou bien salue Samira Sedira, Hélène Cixous ou Jean Sénac, c’est à une exploration passionnante du présent et des 80 dernières années que Salim Jay nous invite en conservant sa li­berté de lecteur exigeant

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :