Digital France School, un nom à retenir

Digital France School

Réalisé par Khadija Sansar

Mahjoub Bayassine est expert en Intelligence Artificielle, en Digital, en innovation Sociale et Solidaire, engagé par conviction, il fait parler de lui depuis quelque temps.

  • Parlez-nous de votre parcours.

Je participe depuis 1990 à la grande aventure des Nouvelles Technologies de l’Information. Fondateur d’Odyssee Technology, je me suis souvent trouvé en première ligne des évolutions du secteur et aux premières loges des progrès technologiques, comme de leurs conséquences économiques et sociétales.

L’envie pressante de partager mon savoir et de mettre à disposition Internet pour ceux qui en ont le plus besoin m’a amené à créer Digital France School, Réseau francophone de Centres de Formations gratuits au Digital.

Près de 80.000 postes seraient aujourd’hui non pourvus dans le secteur du Digital d’après les chiffres fournis par la Dares. Digital France School veut répondre aux besoins croissants du marché de l’emploi en compétences digitales en favorisant la formation et l’insertion des personnes issues des quartiers populaires éloignées de l’emploi avec ou sans le baccalauréat et surtout les femmes.


  • On aimerait bien savoir plus sur Digital France School.

Digital France School est un réseau francophone d’écoles digitales gratuites qui forment les personnes éloignées de l’emploi aux métiers en tension sur le marché du numérique (développement web et mobile, data, intelligence artificielle, …).

  • Pourquoi Digital France School?

Digital France School propose des formations intensives et gratuites aux métiers du numérique adaptées à la demande du bassin d’emploi des apprenant(e)s. Ce qui fait la différence entre Digital France School et des initiatives similaires est: l’ancrage territorial, la méthodologie de sélection et l’adaptation du parcours pédagogique aux spécificités de chaque territoire.

  • Comment a été créée Digital France School ?

Digital France School  a vu le jour grâce à la mise en commun de compétences exceptionnelles dans le domaine du Digital. Des expert(e)s issu(e)s de la diversité, des hommes et des femmes de communication et des acteurs de l’innovation sociale et solidaire ont uni leurs forces pour concevoir une formation gratuite, innovante, intensive et solidaire en direction des personnes vulnérables des quartiers  populaires sans diplômes et sans emplois.

Nous croyons Fermement que le digital est un levier majeur de retour à l’emploi, de cohésion sociale et de gommage des inégalités.


Digital France School est une école de formation aux technologies internet ayant reçu le label par l’Etat de la Grande Ecole du Numérique.

Digital France School met  les publics sous représentés dans le domaine du développement et du digital  (Réfugiés, femmes, personnes issues de quartiers populaires, zones rurales, milieux modestes, seniors, handicapés, etc.) au cœur de notre  action pédagogique.

L’école s’inspire des Dev Bootcamps, stages intensifs de formation numérique mis en place aux USA, et qui permettent de se former rapidement pour trouver un emploi, qui est généralement très bien rémunéré.

  • Pourquoi le Maroc ?

Le contexte marocain se caractérise par une économie dynamique  – la plus importante de la zone Méditerranéenne – et, en même temps, un chômage important parmi les jeunes, qu’ils soient diplômés ou non. Les chiffres de l’employabilité des jeunes en 2015 révèlent que:


  • un Marocain sur trois âgé de moins de 30 ans n’a pas d’emploi
  • 45% des 25 à 34 ans sont soit sans emploi soit inactifs
  • 34,5 % de la population de plus de 15 ans n’a aucun niveau d’étude
  • le décrochage scolaire concerne chaque année 160.000 jeunes de moins de 15 ans et près de 200.000 jeunes parmi les 15-25 ans.

Face à l’important taux de chômage des jeunes et l’inadéquation des formations professionnelles, le Maroc doit  adapter les formations professionnelles aux besoins des entreprises.

Notre  objectif est d’aider à accélérer considérablement la transformation numérique du pays, et notamment de:

  • Réduire de moitié la fracture numérique
  • Doubler le nombre de professionnels du numérique formés chaque année au Maroc pour atteindre 20 000 par an à l’horizon 2024
  • Établir des programmes d’alphabétisation numérique