ban600

Digital : Où en sont les entreprises marocaines ?

Digital : Où en sont les entreprises marocaines ?

Par Khadija Skalli

La transformation numérique est vitale pour l’entreprise. Certaines entreprises marocaines sont entrées dans la course numérique,  d’autres pas encore. Le capital humain, le financement et l’accompagnement méthodologique sont les grands défis auxquels sont confrontées les entreprises marocaines. C’est ce qui ressort de l’étude nationale menée par le cabinet Officium.

Le monde des entreprises est en pleine mutation sous l’impulsion du digital. Certaines entreprises sont entrées dans la course digitale, d’autres pas encore. Quid des entreprises marocaines ? Combien d’entreprises ont introduit le digital dans leur processus d’activité ? Sont-elles d’abord conscientes de l’importance et de l’urgence de la transformation numérique pour optimiser leur productivité et rester compétitives ? Pour répondre à ces questions, une étude nationale a été menée par le cabinet Officium et l’Observatoire Marocain des Pratiques de Management (OMPM), en collaboration avec la Fédération du commerce et services (FCS) de la CGEM.

Les résultats de cette enquête, qui ont été présentés aujourd’hui mardi 8 janvier 2019 à la CGEM, lors d’une conférence-débat, montrent d’abord qu’il y a une prise de conscience par les entreprises marocaines quant à l'importance stratégique du digital.

« Toutefois, ces entreprises ont des challenges dont l’élément humain. Les entreprises disent qu’elles ont besoin d’hommes et de femmes capables d’opérer et surtout de s’adapter à la révolution numérique. Le phénomène 4.0 est une révolution qui appelle de nouvelles compétences », précise Reda Taleb, CEO du Cabinet Officium. La transformation digitale a aussi un coût. « L’autre défi auquel les entreprises font face est le financement de leur passage au numérique. C’est un investissement. Et il faut mobiliser les ressources pour réussir ce challenge », poursuit M.Taleb.

Les entreprises marocaines font face à un autre défi et qui n’est pas des moindres, c’est l’accompagnement méthodologique.  « Les entreprises disent qu’elles savent quoi faire mais pas comment faire. Elles manquent de méthode de travail », ajoute CEO du Cabinet Officium.

→ Lire aussi : La société civile appelée à s’impliquer dans le monde digital pour davantage d’efficacité

Combien alors d’entreprises ont entamé leur transformation digitale ?

Concernant les ETI, près de 40% disent avoir déjà entamé leur transformation numérique. Contrairement à 21,5 % des entreprises qui disent que la question n’est même pas abordée.

En ce qui concerne les TPME, 30,8% disent qu’elles ont introduit le digital dans leur processus d’activité. Alors que 32,9% n’ont pas encore sauté le pas.

Quels sont les bénéfices du digital pour les entreprises ? Les participants à la conférence-débat sont tous unanimes à dire que la transformation digitale est un levier de compétitivité pour l’entreprise. « Pour rester compétitives, les entreprises marocaines doivent impérativement s’adapter et innover. Le digital est nécessaire pour perdurer », insistent les intervenants à la rencontre-débat.

Le numérique représente ainsi un gain de croissance et de productivité pour les entreprises. Celles qui ne sont pas encore entrées dans la course numérique risquent de disparaîtront. La transformation numérique s’impose alors à l’entreprise marocaine.

 Intitulée «Transformation digitale des TPME au Maroc», l’étude couvre 126 participants dont 58% sont des TPME et 42% des ETI (Entreprise de taille intermédiaire). Ont pris part à cette rencontre Mourad El Mahjoubi, General Manager Visiativ Africa, Khalid Dahami, président de la FCS et Youssef HAROUCHI, Vice-Président de l'APEBI (Fédération des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :