Digitalisation: La Fondation Konrad-Adenauer engagée pour la réussite de la transition

Les MD Talks organisés ce vendredi ont constitué l’occasion de mettre le cap sur la digitalisation et les avancées réalisées par les acteurs institutionnels et privés nationaux dans ce domaine. Une occasion également de partager les points de vue et les expériences.

La deuxième édition des MD Talks, Cycle de conférences de réflexion stratégique africaine et internationale sur la digitalisation, organisée cette année sous le thème «La digitalisation, levier stratégique du Nouveau Modèle de Développement», a démarré ce vendredi 27 mai 2022.

A cette occasion, Steffen Krüger, représentant résident de la Fondation Konrad – Adenauer Maroc, a affirmé que « la digitalisation est bien plus qu’un moyen de dématérialisation, mais un outil qui joue en faveur des principes de la transparence, l’ouverture et la redevabilité. Dans le cadre de nos programmes, nous étions très contents de voir des communes ouvertes et entendre leurs retours positifs et instructifs ».

Krüger n’a pas manqué l’occasion pour revenir sur les avancées réalisées par le Royaume en matière de digitalisation. Dans ce sillage, il a félicité les ministères et les administrations publiques pour les efforts déployés dans ce sens. « Le Maroc a fait un grand pas dans la digitalisation comme le montre les nombreuses plateformes électroniques lancées par le secteur public, et comme le prouve aussi l’appartenance du Maroc à des initiatives et à des plateformes internationales d’ouverture et de transparence », a-t-il noté.

Soulignant le rôle primordial de la digitalisation en tant que levier de développement, représentant résident de la Fondation Konrad – Adenauer Maroc a salué le choix du thème de ce cycle de conférences et de débats. « C’est avec un grand intérêt que nous avons suivi le travail de la commission désignée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI ainsi que les étapes qui ont précédé l’élaboration du rapport du Nouveau Modèle de Développement », s’est-il réjouit.

Lire aussi: Steffen Krüger: « La digitalisation est un outil en faveur des principes de transparence »

Et de poursuivre : « Il était important voire déterminant pour nous à la fondation de nous aligner sur les feuilles de route tracées par ce rapport et de comprendre ses orientations afin de pouvoir répondre correctement aux inspirations de la société au Maroc. Nous n’avions pas pris beaucoup de temps après la sortie officielle dudit rapport pour lancer une série des tables rondes dédiée aux cinq leviers de développement. Et parmi ces leviers : évidemment « la digitalisation » »

Enfin, Krüger a réitéré l’engagement de sa Fondation à continuer de travailler aux côtés des différents partenaires institutionnels, publics et privés afin de soutenir les différentes initiatives visant à réussir la transition digitale. « Considérée comme un think thank international avec plus de 100 bureaux à travers le monde, la fondation Konrad-Adenauer s’est donnée comme mission de promouvoir la paix et la stabilité dans le monde, soutenir la recherche scientifique et appuyer les initiatives ayant pour objectif de créer un impact durable dans les communautés. Nous portons un énorme intérêt vis-à-vis de la participation citoyenne, de la participation politique, des droits de l’Homme et des questions liées au futur et à l’innovation. La fondation Konrad-Adenauer est présente au Maroc avec un second bureau qui travaille sur la Sécurité Energétique et Changement Climatique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.  A travers tous ces objectifs, nous avons vu naître plusieurs programmes en partenariat avec le secteur public et la société civile », a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page