Les diplomates Nabil Adghoghi et Moha Tagma décorés des insignes de chevaliers de l’Ordre national du mérite de la République française Politique

Le directeur général des Relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères et de la coopération, Nabil Adghoghi, et l’ambassadeur, ancien Directeur des Affaires africaines au même Département, Moha Tagma, ont été décorés, mardi lors d’une cérémonie organisée à la résidence de l’ambassade de France à Rabat, des insignes de chevaliers de l’Ordre national du mérite de la République française.

A cette occasion, l’ambassadeur de France, Jean-François Girault, s’est dit fier de remettre, au nom du président de la République française, les insignes de chevaliers de l’Ordre national de mérite à “deux brillants diplomates marocains”, notant que MM. Adghoghi et Tagma “sont des diplomates de grands talents” qui se consacrent à la promotion de la paix, de la sécurité et de la coopération entre les nations.

“M. Adghoghi, expert des institutions européennes et de la coopération méditerranéenne et M. Tagma, fin connaisseur de l’Afrique, qui ont à cœur de défendre les intérêts de leur pays, se sont illustrés dans les relations d’exception unissant le Maroc et la France”, a-t-il ajouté. Déplorant “l”acte terroriste barbare ayant pris pour cible une église catholique près de Rouen“, il a souligné que la France, avec l’aide du Maroc et ses amis sur la scène internationale, “emportera cette guerre universelle contre les valeurs et les hommes et qui n’a rien à voir avec les mobiles que ces criminels affichent”.

Il a rappelé que la France a eu l’occasion, lors du 14 juillet, de souligner combien dans les moments difficiles de barbarie et de sauvagerie qui touchent le pays a besoin de cet appui du Maroc, notant que “les deux nations sont ensemble dans la guerre contre le terrorisme et unies pour les valeurs universelles“.


Le diplomate français a saisi cette occasion pour saluer “la décision historique de SM le Roi de retourner au sein de l’UA, relevant que le Souverain a rappelé dans son message adressé aux membres de l’Union africaine que jamais l’Afrique n’a été autant au cœur de la politique étrangère du Maroc”.

De son côté, M. Adghoghi s’est félicité “de cette prestigieuse distinction qui présente un moment particulier d’une carrière”, rappelant le “formidable maillage humain, culturel et économique qui singularise les relations entre le Maroc et la France”.

Cette relation vit actuellement un moment fort et privilégié grâce à l’engagement fort de SM le Roi Mohammed VI et du président français François Hollande qui ont montré le cap pour propulser ce partenariat vers un horizon ambitieux et asseoir, chaque jour, le socle de la confiance et du renouveau“, a-t-il ajouté. Pour sa part, M. Tagma a exprimé sa fierté de porter cette distinction qui “symbolise le partenariat d’exception entre le Maroc et la France et la solidarité qui date depuis toujours et qui n’a jamais failli”, soutenant que “les deux pays ont été unis par l’histoire et un destin commun, hors du commun“. Cette cérémonie a été marquée notamment par la présence du président de la commission des affaires étrangères à la Chambre des représentants, du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération et de diplomates accrédités au Maroc. L’Ordre national du mérite a été institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle pour récompenser les mérites distingués et exprimer l’admiration et la reconnaissance de la France des contributions des personnalités décorées.