Discours de Othman Benjelloun à la présentation des performances 2016 de BMCE Bank of Africa

Voici le texte du discours que Othman Benjelloun, Président du groupe BMCE Bank of Africa a prononcé, ce jeudi 30 mars, à l’occasion de la présentation des performances 2016 de BMCE Bank of Africa :

« Mesdames, Messieurs,

Cet Auditorium nous fait vivre une belle tradition que celle de vous accueillir à l’occasion de la présentation des Performances et Résultats Annuels du Groupe BMCE Bank of Africa.

J’ai beaucoup de plaisir à conclure cette matinée et ainsi, de vous rencontrer, Mesdames et Messieurs, les représentants des Médias, Analystes financiers et gestionnaires de fonds, vous qui avez l’importante responsabilité de façonner l’opinion publique sur l’actualité nationale régionale et internationale et celle d’opérateurs économiques et financiers comme le Groupe BMCE Bank of Africa.


Vous avez eu l’occasion d’écouter le Senior Management répondre à vos questionnements. Vous avez pris connaissance des éléments qui, j’en suis certain, conforte la conviction que, dans le contexte économique national et africain plutôt contrasté, les résultats de notre Groupe sont tout à fait honorables.

Vous avez relevé, que pour la première fois dans l’histoire de ce Groupe, le Résultat Net Part de Groupe a dépassé en 2016, la barre des 2 Milliards de Dirhams.

Un autre record fut battu par le montant représentatif de la taille du bilan qui franchit le seuil de 305 Milliards de Dirhams.

Un RBE de 5,6 Milliards de DHS


Un indicateur pertinent de création de richesse qu’est le Résultat Brut d’Exploitation a cru à deux chiffres à 15 %, pour atteindre 5,6 Milliards de Dirhams.

On vous l’a dit, tout à l’heure, ces performances auraient été plus marquantes encore, n’était-ce des évènements exceptionnels qui ont caractérisé l’exercice 2016 et sur lesquels je ne m’attarderai pas.

Ces performances sont une fierté pour l’ensemble des 14 000 membres de la Communauté humaine du Groupe BMCE Bank Of Africa.

Aussi voudrais-je réitérer la conviction qu’elles représentent une juste rétribution de la contribution qu’apporte notre groupe à la solidité du système bancaire marocain et au-delà, à celle de l’économie marocaine. Il représente la juste rétribution pour notre participation agissante à l’oeuvre commune menée par le Souverain, de rayonnement du Maroc.


Comme j’eus l’occasion de le dire au cours de ces années de rencontres avec vous, Mesdames et Messieurs, ces performances reflètent l’action multidimensionnelle que nous menons, elle-même fondée sur notre engagement citoyen de modernisation de notre pays, une oeuvre économique, culturelle, sociale, en définitive, civilisationnelle qui est réalisée par notre Souverain.

L’impulsion de Sa Majesté le Roi

Rien de ce que nous avons pu réussir, en dépit de toutes les péripéties politiques, ne l’aurait été sans le climat foncièrement sain, de paix et de stabilité dans lequel nous évoluons au Maroc et sans cette dynamique, sans précédent, menée sur l’ensemble du Continent et couronnée par la réintégration du Maroc dans l’Union Africaine qu’a impulsée SM. Le Roi.

Grâce aux multiples visites que Sa Majesté a effectuées en Afrique, grâce aux centaines d’accords multidimensionnels qui y sont conclus, le Maroc se positionne, désormais et légitimement, comme porte d’entrée privilégiée du continent, comme plateforme efficiente d’investissements et d’échanges vers l’Afrique.


Vous l’avez sans doute relevé, Mesdames et Messieurs, cette dimension africaine est instillée dans les partenariats stratégiques qui sont scellés entre notre pays et ces divers pays étrangers.

C’est, bien entendu, le cas du partenariat stratégique signé en Mai dernier avec la République Populaire de Chine, premier partenaire commercial de l’Afrique et l’un de ses plus grands investisseurs non Africains.

Alors, il faudrait que soit apprécié, à sa juste valeur, le projet emblématique de cette alliance Sino-Marocaine, un projet où le Groupe BMCE Bank of Africa a joué un rôle d’initiateur et de facilitateur, au même titre qu’il se positionne, désormais, comme investisseur et banquier : je veux parler de la Cité Mohammed VI Tanger-Tech, lancée solennellement par Sa Majesté le Roi, le lundi 20 mars dernier dans la ville du Détroit.

La Cité Mohammed VI Tanger-Tech : 100 000 emplois


C’est une cité qui porte un nom si prestigieux ! Les chiffres qui furent avancés à Tanger nous transportent avec optimisme vers l’avenir, à un horizon, en définitive, si proche, celui de la décennie : 11 milliards de Dollars d’investissements devant générer 100 000 emplois et créer, sur une superficie totale de 2000 hectares, une ville de 300 000 habitants.

J’ai tenu à vous faire visionner, avant que je ne vienne, le film sur ce projet tel qu’il fut projeté au Palais Royal de Marshan à Tanger devant le Souverain.

Il permet de visualiser une cité où seront mitoyennes des zones dédiées aux industries aéronautique, automobile et agroalimentaire, à l’E-Commerce aux télécommunications, énergies renouvelables, aux équipements de transport, d’électroménager et de produits pharmaceutiques !!.

Je vous invite comme je l’ai fait moi-même avec les membres du Conseil d’Administration lundi dernier et avec l’ensemble des collaborateurs du Groupe BMCE Bank, à vous projeter dans cet avenir.


Imaginez, Mesdames et Messieurs, combien ces infrastructures industrielles vont permettre d’asseoir définitivement, les fondations de l’industrie marocaine du futur en même temps qu’elles favoriseront l’essor de la Science et des Technologies sous nos cieux.

Imaginez l’effet de démonstration qu’elle représentera pour d’autres investisseurs internationaux et qui consacrera alors, définitivement, notre pays comme terre hospitalière d’investissement au même titre que terre hospitalière et fécondante des cultures et des spiritualités.

Considérez, Mesdames et Messieurs, la Cité Mohammed VI Tanger-Tech comme la Locomotive Grande Vitesse du développement du Maroc et de l’Afrique, le Maroc étant le TGV de l’Afrique.

C’est cette contextualisation économique et politique en même temps qu’elle est prospective, que je vous invite à opérer du bilan du Groupe BMCE Bank of Africa. C’est à l’aune de ces mêmes considérations que je vous invite à entrevoir les enjeux du développement futur de groupes comme le Nôtre.


Il y a légitimement l’enjeu de continuer de créer de la valeur financière et actionnariale, celle qui avec une certaine maîtrise des risques, aboutira à une rentabilisation croissante et régulière de nos actifs. Il y a l’enjeu de permettre le plein déploiement de cette oeuvre de rentabilisation par la poursuite de l’amélioration de l’efficacité opérationnelle de notre Groupe.

Etre digne de la confiance placée en nous

Dans le même temps, au-delà de ces considérations logiques et légitimes d’Investisseurs et Actionnaires, on peut entrevoir celles liées au rôle économique essentiel que joue notre Groupe sur la scène nationale et celui, grandissant qui est le sien à l’International, notamment en Afrique.

Il y a, Mesdames et Messieurs, l’enjeu de continuer d’être digne de la confiance qui est placée en nous en tant que financiers, banquiers et investisseurs et en tant que conseillers pour nos métiers-coeur.


Il y a également l’enjeu de continuer d’être digne de cette confiance placée en nous pour accompagner d’autres domaines qui participent, aussi activement, à la sécurisation des fondamentaux économiques et sociaux dans l’environnement dans lequel nos Groupes évoluent. Il y a enfin, la confiance placée par divers Autorités Publiques parmi lesquelles, les plus Hautes Autorités de l’Etat.

L’Evènement historique de Tanger, à l’occasion du lancement de la Cité Mohammed VI Tanger-Tech avec ses enjeux multidimensionnels à l’échelle marocaine, africaine et chinoise, porte éminemment témoignage des engagements moraux et financiers ainsi que des responsabilités importantes liées au développement de notre pays et de notre Continent qui sont les Nôtres et qui font notre fierté ! »