Disney présente son service de streaming vidéo à Wall Street

Walt Disney Wall Street

Walt Disney Co dévoilera jeudi un service de diffusion en continu adapté aux familles, proposant des émissions de télévision et des films de certaines des franchises de divertissement les plus populaires au monde, dans le but de défier la domination numérique de Netflix.

L’abonnement mensuel sans publicité appelé Disney + devrait être lancé plus tard cette année. Outre des films et des émissions de télévision Disney, il présentera des émissions de l’univers des super-héros Marvel, de la galaxie «Star Wars», de l’animateur de Toy Story «Pixar» et de la chaîne National Geographic.

Disney héberge des analystes de Wall Street à son siège de Burbank, en Californie, afin de présenter l’application Disney + et de fournir des détails supplémentaires sur sa stratégie média en ligne.

Le géant du divertissement tente de passer d’une puissance de la télévision par câble à un leader des médias en streaming. En février, le chef de la direction, Bob Iger, a fait savoir que le streaming serait la priorité « numéro 1 » de la société.

La poussée numérique est la réponse de Disney à la coupure du cordon, à la suppression du service par câble qui a frappé son réseau sportif ESPN et d’autres chaînes, et à la montée en puissance de Netflix Inc. Le nouveau venu de la Silicon Valley a rassemblé 139 millions de clients dans le monde entier depuis 12 ans depuis.


La Mouse House rejoindra le marché à un moment où le public doit faire face à une multitude de choix et de factures mensuelles pour le divertissement numérique. Le fabricant d’iPhone Apple Inc, WarnerMedia d’AT & T Inc et d’autres organisent de nouveaux services de streaming.

Disney n’a pas encore annoncé de prix pour son nouveau service.

Afin de renforcer son potentiel de portefeuille numérique, Disney a récemment acheté des actifs de film et de télévision à la 21st Century Fox de Rupert Murdoch et acquis des propriétés prestigieuses telles que «Avatar».

Dans un rapport réglementaire de janvier, Disney a annoncé des pertes supérieures à un milliard de dollars liées aux investissements liés à la diffusion en continu dans Hulu et la société de technologie BAMtech.


Après avoir tourné en salles, Disney avait fourni de nouveaux films tels que “Black Panther” et “La Belle et la Bête” à Netflix, mais a mis fin à cet arrangement cette année pour nourrir ses propres ambitions en matière de diffusion en continu. La société a estimé qu’elle renoncerait à 150 millions de dollars en revenus de licences pour cet exercice en économisant les programmes de ses propres plates-formes.

La programmation de Disney + s’inspirera en partie de la riche collection de films familiaux classiques de Disney. Il contiendra également du contenu original exclusif, tel que la série live-action «Star Wars» intitulée «The Mandalorian», consacrée au méchant film de Marvel, Loki, et le film animé «Monsters at Work», inspiré du film à succès «Monsters Inc.» de Pixar.

Certains nouveaux films Disney, tels qu’un remake «Lady and the Tramp», iront directement à l’application Disney +. D’après les dirigeants, d’autres nouvelles versions apparaîtront sur Disney + après leur sortie dans les salles de cinéma.

Avec Reuters.