Disparition de Pierre Bénichou, figure emblématique des médias en France

Pierre Bénichou

Pierre Bénichou, célèbre chroniqueur français et ancien pilier de la rédaction du «Nouvel Observateur » est mort dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 82 ans, rapportent les médias locaux.

Pierre Bénichou « s’est éteint dans son sommeil, à son domicile », et « son décès n’est pas lié au coronavirus », indiquent les mêmes sources qui citent son fils Antoine Bénichou.

Né à Oran, en Algérie, Pierre Bénichou avait étudié à la Sorbonne avant de faire ses débuts de journaliste à la fin des années 1950 à France Soir.

Après mai 1968, il rejoint la rédaction du Nouvel Observateur. D’abord comme rédacteur en chef adjoint, il est nommé rédacteur en chef dix ans plus tard. Il devient directeur adjoint en 1985 puis directeur délégué de 1996 à 2005, avant de se retirer de l’hebdomadaire, où il avait conservé le titre de conseiller spécial.

Dans les années 1980, Pierre Bénichou entame une carrière radiophonique qui le voit rejoindre “Les Grosses Têtes” de Philippe Bouvard sur RTL, puis les émissions de Laurent Ruquier qu’il accompagne également à la télévision.


La nouvelle de la disparition de cette figure emblématique des médias en France suscitait mardi de nombreuses réactions dans l’Hexagone qui toutes encensaient “son esprit et son talent qui était du génie”, “sa culture insondable”, et “sa grande intelligence qu’il dissimulait derrière le rire“.