Dix Palestiniens blessés dans des affrontements avec les forces israéliennes au sud de Bethléem

Au total, 10 jeunes palestiniens ont été blessés par des balles réelles, jeudi au camp de réfugiés d’Al-Dahicha au sud de Bethléem, lors d’affrontements avec les forces d’occupation israéliennes.

Les affrontements entre jeunes palestiniens et les forces d’occupation israéliennes ont éclaté après que ces dernières ont pris d’assaut le camp de réfugié jeudi à l’aube, a indiqué l’agence de presse palestinienne ”Wafa”, citant une source sécuritaire.

Sept jeunes palestiniens ont été blessés par des balles réelles, dont deux grièvement et 3 autres par des balles de métal recouvertes de caoutchouc, a précisé le ministère palestinien de la santé, ajoutant qu’ils ont été transférés vers l’hôpital gouvernemental de Beit Jala, près de Bethléem, pour y recevoir des soins.

Les forces d’occupation israéliennes ont également arrêté, chez lui, un Palestinien âgé de 34.


D’autre part, l’aviation israélienne a attaqué dans la nuit de mercredi à jeudi des positions du mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza après des tirs de roquettes en provenance de l’enclave palestinienne, d’après un communiqué de l’armée israélienne.

Trois roquettes avaient été tirées mercredi vers le sud d’Israël, sans faire de dégâts.

Des combattants palestiniens basés dans la bande de Gaza ont tiré au moins 20 roquettes ou obus de mortier depuis l’annonce de la décision des Etats-Unis de déclarer Al Qods capitale d’Israël.

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, le 21 décembre 2017, une résolution condamnant à une large majorité la décision des Etats-Unis de déclarer Al Qods capitale d’Israël. Le texte, qui rappelle une série de résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur Al-Qods, souligne le caractère illégal de l’occupation par Israël de la partie orientale de la Ville sainte.


La colonisation, c’est-à-dire la construction d’habitations civiles dans les territoires arabes occupés ou annexés par Israël depuis 1967, est considérée par la communauté internationale comme illégale et comme un obstacle majeur à la recherche de la paix avec les Palestiniens.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a dénoncé, récemment, la décision du gouvernement israélien d’adopter de nombreux projets de lois coloniales racistes au service de l’occupation et du renforcement du régime de l’apartheid en Palestine

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, le 23 décembre 2016, la résolution 2334 exigeant de nouveau d’Israël qu’il cesse immédiatement et complètement toute activité de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Al Qods-est, réclamant l’arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens occupés, condamnant la colonisation israélienne de la Palestine.