A LA UNEAfrique

Djibouti : le président Ismaël Omar Guelleh prête serment pour un cinquième mandat de cinq ans

M. Ismaël Omar Guelleh a prêté samedi serment en tant que Président de la République de Djibouti pour un cinquième mandat de cinq ans.

«Je suis déterminé avec les Djiboutiens à agir. Agir pour consolider notre République. Agir pour nous débarrasser du fardeau de la pauvreté. Agir pour l’émergence», a souligné le chef de l’Etat djiboutien dans son discours lors de la prestation du serment.

«Nous sommes conscients des défis qui nous font face. La pauvreté et le chômage restent une réalité comme dans nombre de nos pays africains. Le besoin en infrastructures aussi », a relevé le président Ismaël Omar Guelleh.

Pour le chef de l’Etat, l’objectif «c’est également la mise en place d’une économie plus inclusive, avec un rééquilibrage des territoires, un partage plus efficace des richesses». «Nous avons déjà fait beaucoup», s’est-il réjoui.

L’objectif du développement, «c’est l’augmentation des revenus, l’investissement dans le capital humain, dans les secteurs sociaux, la santé, l’éducation, la formation, l’eau, l’accès à l’électricité », a souligné M. Ismaël Omar Guelleh.

Pour 2021 et les années suivantes, a-t-il dit «notre croissance devrait rester forte, l’une des plus fortes d’Afrique, malgré les répercussions de la pandémie de covid-19 ».

Le président djiboutien s’est également dit déterminé à servir la sous-région. «C’est dans cette perspective que s’inscrivent les grands projets du parc industriel de Damerjog et du réaménagement du port historique de Djibouti ville», a rappelé le Président, notant que les opportunités sont nombreuses, dans le domaine de l’avitaillement, des chantiers navals, des terminaux pétroliers ou gaziers, et de l’industrie légère.

«Nous devons également investir dans l’industrie, produire nous-mêmes et faire en sorte que d’autres produisent à Djibouti, en particulier dans le cadre de notre politique de zones franches», a-t-il ajouté.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page