AccueilA LA UNETrump : l’Irak n’était pas derrière les attaques du 11 septembre
Treize citoyens russes formellement inculpés dans l'enquête sur une possible ingérence de la Russie dans la présidentielle US

Trump : l’Irak n’était pas derrière les attaques du 11 septembre

Par Saad Bouzrou

Dans un entretien accordé à la chaîne ABC News, le locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, a déclaré qu’il connaît qui était derrière les attentats terroristes de septembre 2001 et a ajouté que «l’Irak n’a pas détruit le World Trade Center».

Dans un entretien avec le journaliste américain George Stephanopoulos d’ABC News, Trump a critiqué l’intervention militaire américaine au Moyen-Orient, qu’il a qualifiée de «pire décision prise dans l’histoire du pays», avant d’ajouter que «ce n’est pas l’Irak» qui a commandité les attaques du 9/11, et de souligner que «C’était d’autres personnes.».

L’ancien magnat de l’immobilier a décrit la région comme «des sables mouvants» et a ajouté : «C’était une décision terrible que d’aller au Moyen-Orient. Terrible ! »

Rappelons que près de 3 000 personnes sont mortes lorsque 19 terroristes ont détourné quatre avions de ligne le 11 septembre 2001. Deux des avions se sont écrasés sur les World Trade Center à New York, un sur le Pentagone en Virginie et un autre en Pennsylvanie. Le réseau terroriste Al-Qaïda, dirigé par Oussama ben Laden, avait revendiqué cette atrocité.

En réaction à cela, les États-Unis, appuyés par leurs alliés, dont la Grande-Bretagne, ont envahi l’Afghanistan, où le groupe terroriste Al-Qaïda était abrité. Quelques mois après, l’invasion américaine de l’Irak, appelée «Opération Iraqi Freedom», a causé la mort à plusieurs milliers d’Irakiens, à plus de 4 000 Américains et 179 soldats britanniques.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :