A LA UNESport

Dopage: L’AMA publie une liste modifiée des produits interdits à compter de 2022

La liste officielle des produits interdits en compétition vient d’être modifiée et entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2022, interdisant notamment tous types d’injections de corticoïdes, selon l’Agence mondiale anti-dopage (AMA).

Cette mise à jour comprend l’interdiction en compétition de toutes les voies d’administration de glucocorticoïdes par injection, a précisé l’AMA dans un communiqué, ajoutant que certaines injections locales qui n’étaient pas concernées jusqu’à présent (intra-articulaire par exemple) viennent d’être incluses.

→ Lire aussi : Dopage: la Russie privée pour deux ans des compétitions mondiales

L’AMA a en outre fait savoir que « l’administration orale des glucocorticoïdes, qui reste interdite en compétition, comprend en particulier les voies oromucosale, buccale, gingivale et sublinguale ». Néanmoins un sportif peut, au cours de la compétition, s’appliquer de la pommade comprenant des corticoïdes dans la limite des doses autorisées.

S’agissant du cannabis, l’Agence avait annoncé mi-septembre qu’elle réexaminerait en 2022 son inscription sur la liste des substances interdites, quelques mois après la suspension de la sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson. « Cette substance est actuellement interdite en compétition et le restera en 2022 », avait affirmé l’AMA.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page