Double consécration du leadership de Sa Majesté le Roi à Washington et New York

Le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa stature internationale ont été doublement consacrés, cette année, avec l’attribution au Souverain des prestigieux Prix du Visionnaire en efficacité énergétique et de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel, respectivement à Washington et à New York, une démarche à travers laquelle la communauté internationale a tenu à exprimer, sur le sol américain, sa “reconnaissance” et son “admiration” à la Vision Royale pour la résolution des grandes questions de l’heure.

C’est ainsi que la Coalition Mondiale pour l’Espoir (The Global Coalition for Hope) a attribué, le 18 septembre dernier à New York, à Sa Majesté le Roi, le Prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel et ce, “pour le leadership visionnaire du Souverain dans la promotion de l’harmonie entre les différentes cultures aussi bien au Maroc que sur la scène internationale”.

SAR le Prince Moulay Rachid a reçu cette prestigieuse distinction au nom de Sa Majesté le Roi, lors d’une cérémonie grandiose, organisée dans le cadre somptueux de la prestigieuse Public Library de New York, sous le patronage de l’UNESCO, en présence de chefs d’Etats, de représentants du corps diplomatique accrédité aux Nations Unies et à Washington, ainsi que de personnalités des mondes politique, des arts et de la culture.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita, de l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Washington, Lalla Joumala Alaoui, et de l’Ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, M. Omar Hilale.


A cette occasion, Irina Bokova, alors Directrice Générale de l’UNESCO, qui a présidé cette cérémonie, a tenu à rappeler qu’“il y a deux mois j’étais invitée par Sa Majesté le Roi à visiter la ville de Fès, une cité magique avec sa Médina, qui est inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO”, en soulignant que “grâce au soutien généreux de Sa Majesté le Roi, cinq des plus anciennes Médersas datant du 14ème, 15ème et 16ème siècles ont été restaurées”.

Et d’ajouter: “Avec Sa Majesté le Roi, nous avons marché dans les ruelles étroites de la Médina et j’ai pu constater la ferveur, l’amour et l’enthousiasme qu’éprouve le peuple marocain à l’endroit du Souverain, notamment au moment où nous visitions les Médersas. C’était en effet un moment de communion et de respect à l’égard de la religion musulmane”.

L’approche de Sa Majesté le Roi visant la promotion des valeurs de tolérance, d’altérité et du juste milieu “constitue une réponse à l’extrémisme et aux idées radicales en consolidant les valeurs du respect mutuel et d’ouverture”, s’est félicitée Mme Bokova, en exprimant son “profond respect à l’égard de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour tout ce que le Souverain fait pour Son pays et pour le monde”.

Dans une déclaration à la presse, l’ancienne Directrice Générale de l’UNESCO a exprimé son “admiration” à l’égard du “grand message de paix de Sa Majesté le Roi, un message qui sous-tend un profond respect de la dignité humaine et de la tolérance et s’adresse aussi à la jeunesse”.


“Je me sens particulièrement privilégiée de présenter à Sa Majesté le Roi le Prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel”, a-t-elle conclu.

Présent à cette cérémonie, Tony Blair, l’ancien Premier ministre britannique, s’est dit, dans une déclaration à la MAP, “particulièrement heureux pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI” suite à l’octroi au Souverain du Prix de la Reconnaissance spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel par la Coalition mondiale pour l’espoir.

“Je suis particulièrement heureux pour Sa Majesté le Roi qui mérite amplement le Prix de la Reconnaissance spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel”, a-t-il souligné.

Dans une déclaration similaire, l’ancien Président de la Banque Mondiale, James Wolfensohn, a affirmé que le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en général, et particulièrement en matière de promotion des valeurs du juste milieu et de tolérance, “apporte une grande contribution à la communauté internationale”.


“Le leadership de Sa Majesté le Roi est une grande addition à la communauté internationale”, s’est-il réjoui, en affirmant que “la communauté internationale doit être reconnaissante au Souverain et au Royaume du Maroc”.

De son côté, le président du think tank international The Bridge, Jöel Ruet, a fait observer que cette distinction témoigne de “la cohérence et de la constance” du leadership et de la vision du Souverain, notant que ce Prix se veut également “une reconnaissance internationale des politiques royales tournées vers la croissance et le développement inclusifs”.

Et d’affirmer : “C’est très important que cette reconnaissance intervienne pendant la semaine des Chefs d’Etat aux Nations Unies, à New York, en présence de l’ensemble des composantes de la communauté internationale”.

“Ce genre de Prix, a fait observer M. Ruet, sont rares et sont décernés à des personnalités exceptionnelles qui mettent en œuvre des politiques qui ne le sont pas moins”, en notant que cette consécration témoigne de “la constance de la politique marocaine non seulement pour l’ouverture, mais également pour l’insertion et l’intégration du Maroc dans le continent africain”.


Le Maroc, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, constitue un rempart contre l’extrémisme religieux, et se positionne en tant que modèle d’une société musulmane tolérante et ouverte sur le monde, a déclaré, pour sa part, Juan Zarate, ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale du Président George W. Bush.

“Sa Majesté le Roi joue un rôle essentiel dans la lutte contre l’extrémisme religieux, mais aussi dans l’édification d’une société qui barre la route et déconstruit les idées radicales”, a affirmé M. Zarate.

Quelques mois auparavant à Washington, Sa Majesté le Roi s’est vu attribuer le prestigieux Prix du Visionnaire en efficacité énergétique (Energy Efficency Visionary Award), en consécration du leadership “exceptionnel” et “visionnaire” du Souverain en matière d’efficacité énergétique, lors du Forum mondial sur l’efficacité énergétique, marqué par la présence de l’ambassadeur du Royaume aux Etats-Unis, Lalla Joumala Alaoui, qui a reçu ce Prix au nom du Souverain.

Cette distinction s’est également voulue la reconnaissance du concert des nations d’une autre dimension du leadership du Souverain, en tant que porte-voix de ce sursaut planétaire en faveur du climat, de la sauvegarde de l’environnement et des énergies renouvelables, autant de questions qui ont tôt fait l’objet d’un intérêt particulier de la part de Sa Majesté le Roi.


Dans un discours prononcé à cette occasion, Gil Quiniones, co-Président du Conseil d’administration de l’Alliance de l’efficacité énergétique (Alliance to Save Energy, ASE), initiatrice de ce Forum mondial, a souligné que “le Maroc, qui a abrité la 22è conférence des parties à la Convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques, à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016, se démarque par sa démarche exemplaire en matière d’énergie renouvelable, sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi”.

Grâce à ce leadership Royal, a-t-il expliqué, “le Maroc a été en mesure de mettre en place une stratégie globale ayant permis une amélioration significative de l’efficacité énergétique dans le Royaume, sur la voie de la concrétisation des objectifs spécifiés dans l’Accord de Paris sur le climat”.

“Pour toutes ces réalisations et pour l’approche adoptée par le Maroc en matière d’efficacité énergétique, laquelle approche se distingue par son caractère résolument dirigé vers l’avenir, nous sommes ravis et honorés d’attribuer à Sa Majesté le Roi Mohammed VI le Prix du Visionnaire en efficacité énergétique au titre de l’année 2017”, a souligné le co-Président de l’ASE, lors de cette cérémonie.

-Par Fouad ARIF-