Drame d’Imlil : l’Etat convoqué par le tribunal

Drame d’Imlil : l’Etat convoqué par le tribunal

Par Saad Bouzrou

Le procès des assassins présumés des deux touristes scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen et Maren Ueland, a été reporté, jeudi, après avoir connu un nouveau rebondissement au terme d’une audience durant laquelle les avocats de la partie civile ont déposé une requête afin que la «responsabilité morale» de l’Etat soit engagée en vue «d’indemnisations et de dédommagements».

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a décidé de reporter l’audience du procès d’Imlil au 30 mai, afin de permettre au tribunal de convoquer l’Etat marocain qui fait actuellement l’objet d’une requête invoquant sa responsabilité morale. «Etant donné que les accusés sont insolvables et ne peuvent indemniser les familles des victimes, nous avons décidé de faire reconnaître juridiquement, et par le biais de la constitution et des conventions internationales, la responsabilité morale de l’Etat, qui malgré les grands efforts de ses autorités après le drame, est tenu d’indemniser les familles des victimes», nous explique Me Khalid El Fataoui, citant l’article 21 de la constitution qui dispose que «tous ont droit à la sécurité de leur personne, de leurs proches et de leurs biens. Les pouvoirs publics assurent la sécurité des populations et du territoire national dans le respect des libertés et droits fondamentaux garantis à tous».

En ce qui concerne le montant de l’indemnité que la partie civile compte demander en audience civile, Me Fataoui répond qu’il ne peut le communiquer, compte tenu de son caractère «confidentiel».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :