Droits de l’Homme: Le département d’Etat US met en avant la liberté d’expression et la diversité au Maroc

Le département d’Etat américain a mis en avant, vendredi, dans son rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde au titre de l’année 2016, la liberté d’expression et la diversité au Maroc, ainsi que l’accueil réservé aux réfugiés subsahariens et les efforts déployés par le Royaume en vue de la mise en oeuvre du plan de régionalisation avancée, outre le caractère “libre et transparent” du scrutin législatif d’octobre 2016.

Pour ce qui est de la liberté d’expression, le département d’Etat rappelle que le nouveau Code de la presse “limite les peines des infractions journalistiques à des amendes”, en se félicitant du fait que le gouvernement “n’a procédé à aucune restriction ou blocage de l’accès à l’internet”.

Dans ce contexte, le rapport indique que le nouveau Code de la presse stipule que le journalisme électronique est mis sur un même pied d’égalité que la presse écrite. Citant l’ONG américaine Freedom House, le document affirme dans la même veine que les autorités marocaines n’ont pas bloqué ni filtré l’accès aux différents sites en ligne.

S’agissant de l’approche migratoire mise en oeuvre par le Maroc, la diplomatie américaine a mis en exergue la coopération du Royaume avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ainsi qu’avec d’autres organisations humanitaires, dans le cadre des efforts du Maroc visant à garantir protection et à apporter assistance aux réfugiés, aux demandeurs d’asile ainsi qu’à d’autres personnes concernées.


Dans le cadre de cette dynamique, les autorités marocaines ont mis des fonds à la disposition des organisations humanitaires dans le but de fournir des prestations à caractère social aux migrants et aux réfugiés, ajoutant dans ce sens que ces derniers ont pu bénéficier de l’accès aux services de santé et au marché de l’emploi.

La diplomatie américaine fait, en outre, observer que le gouvernement marocain protège et soutient la communauté juive, en fournissant une sécurité appropriée, soulignant que les citoyens marocains de confession juive vivent dans la paix au Maroc.

Citant les partis politiques les plus importants et l’écrasante majorité des observateurs nationaux, le département d’Etat réitère que les élections législatives d’octobre 2016 ont été “libres et transparentes”.

Le document met en avant, par ailleurs, les efforts continus du Maroc dans la mise en oeuvre du plan de régionalisation avancée qui permettra aux Conseils élus, suite au scrutin de 2015, de disposer de prérogatives consolidées en matière budgétaire et de prise de décision.