Droits de l’Homme: El Moussali plaide pour la promotion de l’égalité des chances ‎

Droits de l’Homme

Le Maroc a déployé d’énormes efforts au cours de la dernière décennie pour mettre en ‎place des mesures législatives et institutionnelles visant à promouvoir l’égalité des ‎chances entre les hommes et les femmes.

Le Royaume a ainsi renforcé la représentation des femmes dans les processus de prise ‎de décision, conformément à ses engagements internationaux et nationaux, tels que ‎stipulés dans sa Constitution.‎

C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Solidarité, du Développement Social, de l’Egalité et ‎de la Famille, Jamila El Moussali qui a été l’invitée d’honneur du deuxième atelier arabe ‎virtuel initié par l’Organisation des femmes arabes (16-17 février), sur « L’amélioration de la ‎performance des parlements arabes dans le domaine de l’égalité des genres ».

La ministre a également souligné que la participation des femmes à la vie politique constitue ‎l’une des questions prioritaires dans le Royaume, ce qui a permis un développement continu ‎des instances élues aux niveaux national et régional.

Le Maroc entre aujourd’hui dans une étape historique en termes de soutien à la participation ‎politique des femmes, a-t-elle relevé, rappelant l’approbation la semaine dernière du projet ‎de loi organique 06.21 portant sur l’élection des membres des conseils des collectivités ‎locales et qui consacre les deux tiers des candidatures aux femmes sur les listes régionales ‎en lice.


Elle a ainsi soutenu que la forte présence des femmes au parlement a un impact important ‎sur le développement des sociétés, mettant l’accent sur l’importance de plaider pour un plus ‎grand accès des femmes à l’institution législative, car elle leur donne l’occasion d’apprendre ‎davantage sur les politiques publiques, les lois, la législation et les programmes visant à ‎améliorer les conditions de la femme.

Par ailleurs, a-t-elle poursuivi, le Maroc insiste sur l’importance de promouvoir une action ‎arabe conjointe, selon une méthodologie claire et des fondations solides, en vue de ‎renforcer les efforts pour autonomiser les femmes dans la région et consacrer les progrès ‎réalisés par les femmes dans le monde arabe.

Efforts pour harmoniser législation et conventions internationales
Quant aux efforts du Royaume pour harmoniser sa législation avec les conventions ‎internationales ayant trait aux droits des femmes, la ministre a noté que le Maroc a poursuit ‎ses efforts pour une interaction permanente et continue au niveau international et ce, en ‎ratifiant toutes les conventions et traités qui établissent le principe de l’égalité des sexes et ‎de la non-discrimination.

Le Maroc s’est engagé à mettre en œuvre le Plan d’action de Beijing et contribué au ‎processus de préparation et de mise en œuvre du Plan de développement durable des ‎Nations Unies à l’horizon 2030, qui donne une importance majeure au cinquième objectif de ‎parvenir à l’égalité des genres et à l’autonomisation de toutes les femmes, comme il s’est ‎mobilisé pour la mise en œuvre de l’agenda de l’Union africaine à l’horizon 2063.

L’atelier de deux jours initié par l’Organisation des femmes arabes, en coopération avec les ‎Nations Unies, examine l’amélioration de la performance des parlements arabes dans le ‎domaine de l’égalité des sexes, avec la participation de 11 pays.


Il vise également à soutenir l’intégration des questions de genre dans les processus ‎législatifs et à renforcer la vision stratégique des parlementaires et des femmes ‎parlementaires pour fonder leur travail législatif et de contrôle sur les valeurs de justice et ‎d’égalité.