Droits de l’Homme: Le suivi de la mise en œuvre des recommandations des mécanismes onusiens, au centre d’un atelier de formation

Les travaux d’un atelier de formation autour du suivi de la mise en œuvre des recommandations des mécanismes onusiens des droits de l’Homme ont été lancés, mercredi à Rabat, au profit des fonctionnaires de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme (DIDH) et des représentants des départements ministériels.

Organisée deux jours durant par le ministère d’État chargé des droits de l’Homme, “cet atelier vise à accroître l’appropriation des acteurs concernés de l’approche participative adoptée par la DIDH concernant la mise en œuvre des recommandations adressées au Maroc par les mécanismes onusiens, leur évaluation, leur mise en œuvre, ainsi que l’interaction avec ces mécanismes”, soulignent les organisateurs.

Cet atelier vise à permettre aux bénéficiaires d’utiliser les outils analytiques et opérationnels de chaque étape du guide et maitriser la méthodologie du guide pour pouvoir mettre en œuvre de façon professionnelle les recommandations des mécanismes onusiens dans leurs secteurs respectifs.

Dans une déclaration à la MAP à l’ouverture de cet atelier, M. Walter Suntinger, de l’institut Ludwig Boltzmann des droits de l’Homme à Vienne, a souligné que cet atelier vise à doter les participants des moyens d’appropriation et d’application du guide méthodologique pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations onusiennes en matière des droits de l’Homme et les différentes mesures dont les départements concernés ont besoin pour le suivi de ses recommandations.


Lors de cette rencontre, un exposé de la DIDH autour du guide méthodologique a été présenté, dans le cadre de la réalisation des engagements du Maroc vis-à-vis des mécanismes onusiens, la consolidation de l’intégration des droits de l’Homme au sein des programmes et des politiques publiques et la mise en place d’une planification stratégique en matière des droits de l’Homme et la démocratie, étant donné que le guide est un outil pour faciliter le rapport et l’évaluation en matière des droits de l’Homme.

Dans ce cadre, l’accent a été mis sur la nécessité de l’implication de différents partenaires, le renforcement des capacités de différents acteurs concernés et l’amélioration des mécanismes et des indices spécifiques à l’évaluation et le suivi de la mise en œuvre des recommandations en matière des droits de l’Homme.

Organisé dans le cadre du projet de jumelage avec l’Union européenne sur le “Renforcement des capacités organisationnelles et techniques de la DIDH”, cette formation constitue une occasion pour définir une feuille de route pour intégrer les résultats de l’interaction avec les mécanismes onusiens dans les politiques publiques et les programmes sectoriels, à travers une méthodologie développée en collaboration avec toutes les parties prenantes à l’échelle nationale.

À cet égard, la DIDH a élaboré deux guides méthodologiques, le premier portant sur l’élaboration des rapports nationaux et leur examen par les mécanismes onusiens des droits de l’Homme, et le deuxième sur le suivi de la mise en œuvre des recommandations émises par ces mécanismes.


Le programme de la formation comprend également l’organisation d’un atelier de sensibilisation au profit des responsables des départements gouvernementaux, afin de les impliquer davantage dans le processus de mise en œuvre des recommandations.