Durant le confinement, la drogue transportée par des livreurs de pizza

drogue

Interpol a lancé l’alerte jeudi sur un nouveau mode opératoire des trafiquants qui utilisent des services de livraison à domicile de pizza et autres denrées pour transporter drogue ou armes dans les pays soumis au confinement.

Début avril, la police espagnole a interpellé à Alicante et Valence sept personnes habillées en livreurs à domicile qui livraient en fait de la cocaïne et de la marijuana à vélo, en moto ou en voiture, relève dans un communiqué l’organisation de coopération policière internationale, basée à Lyon (centre-est de la France).

Certaines drogues étaient cachées dans de faux sacs à dos de livraison à domicile, ajoute Interpol qui a alerté ses 194 pays membres au sujet de ce nouveau mode opératoire.

Les mêmes procédés ont été identifiés par la police en Irlande, Malaisie, Espagne et Royaume-Uni avec de faux livreurs à domicile transportant cocaïne, marijuana, kétamine et ecstasy.

En Irlande, par exemple, la police a retrouvé huit kilos de cocaïne et deux armes dissimulées dans des cartons à pizza.


Les criminels continuent de s’adapter à un monde bouleversé par la pandémie de Covid-19“, souligne Stephen Kavanagh, directeur des services de police d’Interpol, en insistant sur l’importance d’alerter les forces de l’ordre du monde entier sur ces nouveaux circuits de trafic.

Avec AFP