A LA UNEDossier du mois

e-commerce, vers une consommation purement numérique

Les boutiques et les services en ligne sont devenus très sollicités par les Marocains. La nouvelle et jeune génération consomme de plus en plus sur internet, ce qui a contribué à un essor extraordinaire des achats en ligne et a boosté l’activité des e-commerçants.

 Selon des chiffres communiqués par la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Maroc, le taux de pénétration d’internet a atteint 69%, alors que la digitalisation a touché plus de 62% des Marocains (taux supérieur à la moyenne africaine). En effet, les entreprises ont essayé de profiter de cette situation et ont commencé à créer leurs espaces numériques pour attirer plus de consommateurs.

Le e-commerce a bouleversé les habitudes de consommation chez les Marocains. Un Marocain sur deux est connecté à Internet. Cette transition a largement contribué à l’essor du e-commerce au Maroc. En 2020, une étude sur le e-commerce au Maroc a, en effet, abordé le comportement, les profils et les freins à l’achat des internautes marocains. Selon cette étude, 60% des internautes ont déclaré avoir déjà effectué des achats de produits / services ou des paiements en ligne. En ce qui concerne les paiements, toujours selon la même source, 67% des e-consommateurs payent leurs factures en ligne. Cela affirme que les Marocains ont commencé à utiliser les services en ligne pour régler leurs factures d’électricité, de téléphone et d’internet.

Pour les produits de consommation, 37% des Marocains achètent en ligne des produits liés à la mode, comme des vêtements ou des chaussures. D’autres services comme les réservations et frais d’hôtels, billets de train ou d’avion, ainsi que les achats des repas en livraison intéressent de plus en plus les cyberconsommateurs.

Enfin, dans la catégorie des services de streaming, comme Netflix et YouTube, 23% des utilisateurs consomment ce type de services. Ceux-là sont en majorité des jeunes.

Par ailleurs, l’adoption des systèmes du paiement par carte a contribué au développement de ce secteur au Maroc, comme en témoignent d’ailleurs les chiffres à ce sujet. Il est ainsi précisé que le nombre d’opérations de paiement en ligne effectuées par cartes bancaires (marocaines et étrangères) sur les sites marchands affiliés au CMI a atteint 6 millions. Le montant global s’élève à 2,9 MMDH durant le 1er semestre 2020.

Ces chiffres confirment incontestablement que le e-commerce a connu un essor important ces dernières années, surtout en temps de crise sanitaire de 2020, notamment durant la période de confinement, qui a augmenté l’intérêt des Marocains à ces modes de paiement et les a poussés à effectuer plus d’achats en ligne. Cependant, et malgré cette consommation montante, l’objectif «0 liquide» semble encore hors d’atteinte et on ne peut pas encore parler d’une consommation 100% digitale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page