Ebola: Kigali recommande d’éviter tout voyage “non essentiel” en RDC

RDC

Les autorités rwandaises ont appelé lundi leurs ressortissants à éviter tout voyage “non essentiel” dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) suite à l’apparition d’un cas de fièvre hémorragique Ebola à Goma, ville situé dans la frontière entre les deux pays.

Le ministère de la Santé rappelle aux ressortissants et aux résidents qu’il ne faut pas traverser la frontière à l’occasion de voyages non essentiels pour aller dans des zones dans les pays voisins où des cas d’Ebola ont été signalés“, souligne le ministère dans un communiqué.

Le passage frontalier entre Goma et Gisenyi (ouest du Rwanda) constitue une artère principale pour le commerce et la circulation des personnes et des biens où plusieurs milliers de personnes franchissent quotidiennement la frontière.

→ Lire aussi : RDC: L’ONU “préoccupée” par le nombre de nouveaux cas d’Ebola

Même si aucun cas d’Ebola n’a été signalé au Rwanda, il est vital que les Rwandais agissent pour aider à éviter le développement d’Ebola“, note le ministère, recommandant à ses ressortissants et aux résidents de ne pas fournir de logement aux voyageurs qui viennent des zones des pays voisins où Ebola a été signalé.


La ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba, s’est rendue lundi matin dans le district frontalier de Rubavu pour évaluer l’état de préparation des autorités locales face à Ebola et mobiliser la population locale contre l’épidémie mortelle.

Depuis l’apparition d’Ebola en août 2018 à l’est de la RDC, le Rwanda a mis en place une série de mesures de sécurité, incluant l’examen rapide de personnes arrivant de la RDC, la mobilisation des personnels de santé, la mise en place et le renforcement des capacités de centres ad hoc, ainsi que la sensibilisation des populations.