Égypte : La situation “n’est pas préoccupante”

al-Sissi

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a assuré, vendredi, que la situation dans le pays “n’est pas préoccupante”.

“Cela ne mérite pas. Le peuple égyptien est conscient et il n’y a pas raison de s’inquiéter”, a affirmé le chef d’État égyptien à son retour de New York où il a participé aux travaux de l’Assemblée générale des Nations Unies, en réaction aux appels à manifester lancés par des activistes.

“Les brigades électroniques s’activent à véhiculer une fausse image du pays, faite de mensonges et de calomnie”, a-t-il déploré, cité par le quotidien officiel Al-Ahram.

A cet égard, le président égyptien a appelé les Égyptiens à la prudence face aux “rumeurs qui visent à déstabiliser le pays”.

Le procureur général du pays a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête portant sur près de 1.000 personnes accusées d’avoir participé à des manifestations non autorisées, en présence de leurs avocats.


Les enquêtes, a-t-il fait savoir dans un communiqué, ont révélé “l’implication de certains groupes organisés dans la mise en place d’un plan visant à semer le chaos dans le pays à travers l’appel à poursuivre les manifestations” en vue de leur conférer un caractère non-pacifique “impliquant des actes de violence et de vandalisme”.