Egypte : Mort de « 40 terroristes » après l’attaque contre un car de touristes

Saad Bouzrou

Le Caire assure avoir tué 40 terroristes au lendemain de l’attaque terroriste contre un car de touristes vietnamiens, qui a fait quatre morts et dix blessés, a annoncé le ministère de l’Intérieur égyptien.

Selon le ministère de l’Intérieur égyptien, 40 terroristes ont été traqués et tués dans plusieurs raids dans le pays, après l’attaque contre un car de touristes vietnamiens qui a fait quatre morts et dix blessés. L’attaque a été faite à l’aide d’une bombe artisanale, près du site des pyramides de Gizeh. Il s’agit de la première attaque à viser des touristes en Egypte depuis juillet 2017.

L’engin artisanal était dissimulé près d’un mur, rue Marioutiya. L’explosion s’est produite vers 18h15 (16h15 GMT), précise le communiqué du ministère de l’Intérieur. L’attentat a eu lieu à moins de quatre kilomètres des pyramides.

Les raids ont été menés contre des combattants terroristes présumés à Gizeh, lieu de l’attaque de vendredi, et dans le Sinaï (est), selon le ministère qui précise que 30 d’entre eux ont été tués à Gizeh. “Ils planifiaient une série d’agressions contre le secteur du tourisme, les lieux de culte chrétiens et les forces de sécurité“.

Accompagné des ministres de la Santé et du Tourisme, le Premier ministre Moustafa Madbouli a évoqué devant les caméras un “incident regrettable“, lors d’un déplacement à l’hôpital Al-Haram où les blessés ont été admis. “Il n’y a pas un seul pays où il ne se produit pas d’attaque“, a-t-il souligné en réponse à une question sur les répercussions de cet attentat sur le tourisme, secteur clé de l’économie en Egypte.


Depuis les soulèvements populaires de janvier 2011 en Egypte, le secteur du tourisme, clef de voûte de l’économie du pays, a beaucoup souffert de l’instabilité politique et de plusieurs attaques terroristes perpétrées par des groupes extrémistes, visant essentiellement les touristes et les forces de sécurité.