El Guerguarate : Le Maroc a le “droit de protéger son intégrité territoriale” (membre du PSOE)

Le Maroc, en procédant au déblocage du passage d’El Guerguarate, a exercé son “droit de protéger son intégrité territoriale”, a souligné, samedi, Juan Segovia, membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, au pouvoir).

“Le Maroc, à l’instar de tous les pays du monde, a le droit et même le devoir de protéger sa propre intégrité territoriale”, a affirmé M. Segovia dans une déclaration à la MAP, assurant que l’intervention des Forces Armées Royales pour libérer cette zone “importante pour le trafic commercial des pays de la région et de l’Espagne” s’inscrit dans le cadre de l’exercice de ce droit.

“Le Maroc a fait ce qu’il fallait faire et ses forces militaires sont intervenues sans violence” pour mettre fin à une provocation inacceptable de milices du polisario”, a martelé l’ancien député régional socialiste et secrétaire général du Rassemblement socialiste de Fuencarral.

“Le polisario doit désormais privilégier la voie de la raison, cesser de bloquer une infrastructure clé dans la région et mettre fin à ses provocations inacceptables”, a-t-il prévenu.

Plusieurs personnalités politiques européennes et des experts ont souligné le caractère légitime de l’intervention des Forces Armées Royales pour sécuriser le passage reliant le Maroc et la Mauritanie via la zone tampon de Guergarate, rappelle-t-on.


Ils ont également dénoncé les agissements du polisario, soutenu par l’Algérie et ses actes de provocation à l’encontre de la Minurso.

Avec MAP