El Malki salue la position du Congrès colombien en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc

Habib El Malki

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a salué lundi à Rabat la position historique et réaliste du Congrès colombien en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc ainsi que de l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume en vue de trouver une solution définitive à ce différend artificiel.

Lors de ses entretiens avec le président de la commission des affaires étrangères à la Chambre des représentants de la république colombienne, Anatolio Hernandez Lozano, en visite dans le Royaume à la tête d’une délégation parlementaire, M. El Malki a souligné que cette position illustre la profondeur des liens de solidarité unissant les deux peuples et reflète le dynamisme positif des relations bilatérales ces dernières années, rappelant que Rabat et Bogotá partagent les mêmes valeurs de paix, de stabilité, de démocratie et de dialogue pour la résolution des différends.

Il a souligné l’importance d’organiser cette année un forum parlementaire maroco-colombien, à l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, un évènement qui sera l’occasion de discuter des moyens de resserrer les liens de coopération dans les domaines du commerce, du tourisme, de la culture, des énergies renouvelables, de l’agriculture, de la pêche, des ports et d’autres domaines d’intérêt commun.

→ Lire aussi : Des députés colombiens expriment le soutien de leur pays à l’intégrité territoriale du Maroc

Pour leur part, les membres de la délégation colombienne ont salué le climat de stabilité et de sécurité dont jouit le Royaume, exprimant leur volonté de bénéficier de l’expérience marocaine dans le domaine des énergies renouvelables et dans le secteur portuaire. Ils n’ont pas manqué de souligner le potentiel et les opportunités énormes qui s’offrent pour la coopération bilatérale, notant que le Maroc est considéré comme une porte d’entrée vers l’Afrique, alors que la Colombie représente une passerelle vers l’Amérique Latine.


En outre, ils ont mis l’accent sur la convergence de vues entre les deux pays sur diverses questions bilatérales et internationales, plaidant pour le renforcement des liens de coopération entre les deux institutions législatives.

Les deux Chambres du Congrès colombien avaient adopté, en décembre dernier, une résolution exprimant sans équivoque leur plein soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Maroc, tout en dénonçant les graves violations des droits de l’Homme ainsi que les pratiques inhumaines auxquelles sont soumises les populations séquestrées par le polisario dans les camps de Tindouf.