AccueilA LA UNEEl Otmani : La situation épidémiologique de la grippe n’est pas inquiétante

El Otmani : La situation épidémiologique de la grippe n’est pas inquiétante

La situation épidémiologique au Maroc ne diffère pas de celle des années précédentes et n’est pas inquiétante compte tenu de la mobilisation des médecins et du ministère de la Santé face à la grippe saisonnière, a affirmé, dimanche à Rabat, le chef de gouvernement Saad Dine El Otmani.

Dans une déclaration à la presse lors d’une visite au Centre hospitalier universitaire (CHU) Avicenne, en compagnie du ministre de la Santé, Anass Doukkali, M. El Otamni a relevé que l’ensemble des cas qui nécessitent des soins particuliers sont pris en charge, notant qu’il n’y a pas lieu de paniquer à cet égard.

Après avoir visité le service des urgences du CHU et celui de l’hôpital des enfants, M. El Otamni s’est dit attristé par le décès de quelques citoyens suite à la grippe, soulignant que la maladie en elle-même n’est dangereuse que si la personne atteinte souffre de maladies qui touchent à l’immunité du corps humain.

→Lire aussi : Grippe H1N1 : Le nombre de décès passe à neuf

Le Chef du gouvernement a également insisté sur l’importance de la prévention, appelant, à cet égard, les personnes enrhumées à prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de transmettre la maladie à d’autres individus et à se diriger vers le médecin le plus proche.

Pour sa part, M. Doukkali a expliqué que le but de cette visite et de faire le point sur le niveau de mobilisation des hôpitaux et des équipes médicales face à la grippe saisonnière, étant donné que cette saison, comme chaque année, connaît un nombre relativement plus grand de citoyens souffrant d’inflammation au niveau du système respiratoire.

La situation épidémiologique, dont le ministère assure le suivi, “est normale par rapport aux années précédentes et n’est pas inquiétante”, a indiqué M. Doukkali précisant que le ministère veille à renfoncer la vigilance et la prise de conscience quant à l’importance de la prévention, “notamment chez les personnes sujettes aux complications ou porteuses d’autres maladies”.

Le ministère continuera d’assurer le suivi de cette épidémie et des centres qui s’occupent de soigner d’éventuels malades ou personnes souffrant de complications suite à la grippe, a-t-il conclu.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :