ban600
credit agricol

Emmanuel Macron présente les grandes lignes de sa politique étrangère

Emmanuel Macron présente les grandes lignes de sa politique étrangère

Le président français Emmanuel Macron a présenté, lundi à Paris, les grandes lignes de sa politique étrangère où l'Europe et l'Afrique y occupent une place de choix.

Intervenant lors de la Conférence des ambassadeurs, un rendez-vous annuel central de la diplomatie française, le chef de l'Etat a décliné les quatre priorités de la diplomatie française : la sécurité de la France, une politique européenne forte, l'attractivité de la France et le renforcement des biens communs (climat), tout en appelant les ambassadeurs de son pays à ''changer d'approche diplomatique'' et à ''réinventer leurs propres méthodes''.

S'agissant de l'Afrique, Emmanuel Macron a souligné ''l'importance de l'Afrique pour la France'', affirmant que le continent constitue ''un allié pour inventer les grands équilibres de demain''.

"L'Afrique est notre alliée dans l'invention du monde de demain", a affirmé le président français, ajoutant que "jamais nous ne parviendrons à gagner nos défis sans l'Afrique".

Il a souligné, dans ce contexte, l’importance stratégique bilatérale mais aussi multilatérale de la relation de la France avec l’Afrique, invitant les diplomates français à y consacrer ''toute leur énergie y compris ceux qui ne sont pas en Afrique''.

Dans le cadre des relations internationales, ''c'est plus particulièrement avec l'Afrique que nous devons refonder les nouvelles coalitions contemporaines", a dit le président Macron relevant la nécessité de construire un nouvel imaginaire entre la France et le continent africain. ''C'est l'une des clés du rééquilibrage de notre relation", a-t-il affirmé.

S'agissant du Sahel, Macron a souligné ''l’importance de poursuivre la réflexion pour le Sahel en 3 D (diplomatie, développement et défense) et de renforcer l’action de développement Alliance Sahel. « Il faut apporter des prospectives économiques et de vie aux populations », a -t-il dit.

Certes, ''nous avons obtenu des victoires importantes dans la lutte contre le terrorisme, mais cette action doit se poursuivre en mettant en place les forces conjointes du G5 au Sahel'', a préconisé le président français.

Abordant le continent européen, Macron a rappelé que la France a proposé l'année dernière, ''une Europe qui protège, plus démocratique, plus souveraine" et un "multilatéralisme fort": ''Il faut poursuivre et prendre des initiatives'', a dit Macron.

Il a également souligné la nécessité de ''redoubler d'efforts'' face aux ''extrêmes et aux nationalismes qui se sont réveillés en Europe'', affirmant que son pays défend ses intérêts et agit pour les biens communs dans le monde : sécurité, environnement, éducation, santé, droits de l'Homme. Il a également appelé à "revisiter l'architecture européenne de défense et de sécurité" car "l'Europe ne peut plus remettre sa seule sécurité aux US".

''L’Europe ne peut plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis. C’est à nous aujourd’hui de prendre nos responsabilités et de garantir la sécurité, et donc la souveraineté européenne'', a affirmé Macron.

Evoqant la situation au Proche Orient, le président français a affirmé que ''notre sécurité impose la stabilité du Proche et Moyen-Orient; cette stabilité ne peut se construire que dans le pluralisme ethnique, religieux, politique et le travail avec toutes les parties prenantes''.

Lors de la présentation de sa feuille de route diplomatique, Emmanuel Macron a plaidé aussi pour ''un nouveau pacte mondial pour l'environnement''. ''Le combat pour la planète restera au cœur de notre politique étrangère'', a-t-il affirmé ajoutant que l’accord de Paris sur le climat doit être défendu.

Il a annoncé, dans ce contexte, la tenue le 26 janvier prochain à New York d'un nouveau sommet international de suivi. ''Cette diplomatie environnementale est majeure car elle caractérise l'engagement français et européen et permet de créer de nouvelles alliances'', a souligné Macron.

Rendez-vous annuel, la Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices est un moment central pour la diplomatie française. C’est l’occasion pour les plus hautes autorités françaises de présenter les orientations et les priorités qui guideront le travail des représentants de la France à l’étranger et auprès des organisations internationales tout au long de l’année à venir.

→ Lire aussi : Emmanuel Macron annonce « un effort budgétaire inédit » pour la Défense

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :