A LA UNEMaroc

En appelant l’Algérie au dialogue, SM le Roi veut « construire un avenir de paix et de concorde » dans la région

Des acteurs politiques et de la société civile au Chili ont salué « la main tendue » de SM le Roi Mohammed VI pour engager un dialogue avec l’Algérie, afin de « construire un avenir de paix et de concorde » dans la région.

Dans des messages enregistrés à l’occasion de la fête du Trône, ces acteurs chiliens ont estimé que « l’appel généreux » du Souverain au dialogue est une opportunité pour dépasser le statu quo qui dure depuis trop longtemps.

Osvaldo Andrade, ancien président de la chambre des députés du Chili, a salué le sens de l’appel royal, à l’occasion de la fête du trône, pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie.

Andrade, qui est également vice-président de la Fondation Globale Chili-Maroc, a souligné que cet appel a pour objectif d’établir un climat de « paix et de concorde pour que les deux peuples puissent affronter en commun les problèmes qui les affectent », ajoutant que ce « geste politique » devrait être soutenu par toutes les personnes éprises de paix dans le monde.

→ Lire aussi : SM le Roi: La pandémie subsiste, “nous devons tous rester vigilants” et attachés au respect des consignes des autorités publiques

Pour Juan Carlos de La Torre, président de l’organisation démocrate-chrétienne d’Amérique, « le message humaniste » délivré par le discours du Trône 2021 vise « à en finir avec la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie (…) afin de renforcer les liens de fraternité entre deux pays appelés à conjuguer leurs efforts pour le bien-être de leurs peuples ».

Pour De La Torre, qui est également vice-président de la Fondation globale Chili-Maroc, il s’agit d’un « message d’espoir et d’optimisme qui reflète la volonté de construire un avenir de paix et de prospérité ».

David Dahma, secrétaire général de la Fondation Afrique-Amérique Latine siècle XXI, a estimé que le temps était venu pour « dépasser le statu quo (entre le Maroc et l’Algérie) qui a duré trop longtemps ».

Le discours royal est « une invite (à l’Algérie) pour œuvrer ensemble en ces temps où les barrières entre voisins ne sont plus permises. Les deux pays et les deux peuples méritent que cette situation, que rien ne justifie, soient réglée ».

Cristina Orellana, membre du directoire de la « Fondation Afrique – Amérique Latin Siècle XXI » au Chili, a affirmé que « la main tendue » du Souverain à l’adresse de l’Algérie est un nouveau pas vers le dialogue et la paix dans la région.

Affirmant que cette situation « fait souffrir les deux peuples qui partagent une frontière fermée depuis 1994 », Orellana a estimé que le Souverain « a montré qu’en Afrique, il était possible de mener un processus de dialogue et de paix ».

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page