A LA UNECulture

En cette période d’épidémie, « les musées demeurent des lieux d’espoir et de lumière »

« Les Musées demeurent, en cette période de vacances et d’épidémie, des lieux d’espoir et de lumière« , a dit, mercredi à Rabat, le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, soulignant que la culture reste un moyen efficace pour « contrer la pandémie« .

S’exprimant à l’occasion d’une deuxième ouverture au Musée national de la photographie (Fort Rottembourg à Rabat) de l’exposition « Regard sur la photographie contemporaine marocaine« , après le succès qu’a connu le premier vernissage, le 27 juillet 2021 à l’enceinte du Musée Mohammed VI d’Art moderne & Contemporain, M. Qotbi s’est dit « tellement heureux » de voir « toujours ouvertes« , en cette période difficile, les portes des Musées et que les visiteurs « sont là », dans le respect strict de toutes les recommandations sanitaires.

S’attardant sur l’exposition, en elle même et pour elle même, M. Qotbi a indiqué qu’elle vient compléter « ce qu’on a fait dans le Musée Mohammed VI pour les acquisitions de la peinture« , ajoutant que l’exposition vise à enrichir la possibilité à la fois pour les visiteurs de Rabat et les habitants de la ville.

« Regard sur la photographie contemporaine marocaine » vient à la fois avec ses couleurs, ses lumières en noir et blanc de jeunes photographes, a salué le président de la FNM, notant que cette manifestation s’inscrit dans le cadre de « Rabat, la ville lumière et la capitale de la culture, comme L’a Voulue SM le Roi Mohammed VI« .

→ Lire aussi : Un marché pour la lecture digitale: utopie ou prochaine étape de l’évolution ?

Elle se veut une occasion pour créer une expérience muséale unique qui invite à s’immerger dans l’architecture du Fort Rottembourg, tout en découvrant une exposition où l’ambition des jeunes artistes côtoie celle de leurs prédécesseurs.

Fruit d’une collaboration entre la Fondation Nationale des Musées et le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, cette exposition, qui a réuni 30 jeunes artistes, aspire à renforcer l’offre culturelle de la ville de Rabat, à démocratiser l’accès à la création photographique contemporaine nationale et à en promouvoir la diversité.

« Il y a plus d’un an, ces deux institutions se sont inscrites dans le grand élan de solidarité, initié par SM le Roi Mohammed VI, en vue de faire face à l’impact social engendré par la pandémie dans notre pays« , a souligné, pour sa part, le conservateur du Musée national de la photographie, Soufiane Er-Rahoui. Il a soulevé que cette 2ème ouverture au sein du Musée National de la Photographie sera un grand événement archipélique qui, grâce aux œuvres acquises, entend animer la ville de Rabat aux rythmes de l’art et de la culture.

Même son de cloche chez la conservatrice adjointe du Musée national de la photographie Salma Ennajimi, qui ajoute que l’exposition est axée sur quatre thèmes, à savoir « Approche conceptuelle et expérimentale », « Quête intime », « Les portraits » et « Espace poétique« .

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page