En Italie, les écoles s’arment pour une rentrée à risque

écoles

Pupitres individuels, masques pour les plus de six ans, quarantaines très ciblées en présence d’un cas positif: la rentrée des classes en cohabitation avec le covid, le 14 septembre, se précise en Italie après six longs mois d’école buissonnière, mais dans un contexte préoccupant de résurgence du virus.

“Le retour à l’école est fondamental, surtout pour les jeunes appartenant aux familles fragiles. Ne pas le faire signifierait les abandonner dans la rue: le monde de la criminalité et la mafia n’attendent pas mieux”, a commenté vendredi la ministre italienne de l’Education, Lucia Azzolina, dans La Repubblica.

Malgré la difficulté à trouver des annexes pour les établissements exigüs ou encore le retard de livraison de bureaux monoplaces pour cause d’appels d’offres tout juste terminés, la rentrée reste programmée dans trois semaines pour la plupart des 8 millions d’élèves du système public.

Dès le 1er septembre, certains élèves auront des cours de rattrapage, a aussi confirmé Mme Azzolina.

Reste une inconnue de taille: la progression de l’épidémie. Elle est repartie de manière inquiétante à la hausse depuis quelques jours, surtout chez les jeunes de retour de vacances.


Avec AFP