Energies: Le Maroc, un “partenaire important” de l’UE

énergies renouvelables
énergies renouvelables

Le Maroc est un “partenaire important” de l’Union européenne (UE) dans plusieurs domaines, notamment celui des énergies renouvelables, a souligné, vendredi à Paris, la Commissaire européenne à l’énergie, Kadri Simson.

Le Royaume dispose de “merveilleuses conditions naturelles pour produire davantage d’énergie renouvelable”, a déclaré la responsable européenne à la MAP, à l’issue d’une rencontre avec le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah, en marge de la réunion ministérielle de l’Agence internationale de l’énergie (5-6 décembre).

“Nous sommes très ouverts au dialogue dans le futur” pour renforcer davantage la coopération entre le Royaume et l’Union Européenne dans ce secteur, a-t-elle ajouté.

De son côté, M. Rabbah a qualifié de “très fructueuse” son entrevue avec la Commissaire européenne, qui s’est déroulée en présence des délégations accompagnant les deux responsables.

Le ministre a indiqué que lors de cette rencontre, Mme Simson a insisté sur le statut du Maroc en tant que “partenaire stratégique” de l’UE, ajoutant que les responsables et les compagnies énergétiques européennes s’intéressent aussi à l’expérience nationale dans le domaine des énergies renouvelables.


→ Lire aussi : COP25 : Le niveau d’ambition en matière d’énergies renouvelables dans les CDN doit doubler d’ici 2030

L’interconnexion maroco-européenne via l’Espagne et la prochaine interconnexion via le Portugal suscitent aussi un intérêt particulier en Europe de même que l’accord d’Open Market signé en début d’année à Bruxelles avec la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal, a-t-il dit.

Selon M. Rabbah, la Commissaire européenne a évoqué la possibilité d’ériger le Maroc en plateforme de production de l’énergie électrique pour l’Europe à travers notamment des investissements dans ce domaine dans le Royaume.

La réunion a porté aussi sur d’autres aspects de la coopération entre le Royaume et l’Union européenne, notamment la recherche scientifique dans le domaine des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, a précisé le ministre, ajoutant que les deux parties sont convenues de la mise en place d’une commission mixte et de la tenue de réunions l’année prochaine à Bruxelles et à Rabat pour développer le cadre de leur partenariat.


En marge de la Conférence ministérielle de l’Agence Internationale de l’Energie, le Maroc et l’AIE ont signé, vendredi à Paris, un programme d’action pour la période 2020-2021 dans le but d’approfondir la coopération bilatérale dans les domaines de la sécurité énergétique, des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, du renforcement des capacités et des données et statistiques.

Le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a pris part, jeudi, à cette réunion ministérielle de deux jours sous le thème “construire l’avenir de l’énergie”, ainsi qu’à la première réunion de la Commission mondiale de haut niveau pour une action urgente sur l’efficacité energétique (The high-level Global Commission for Urgent Action on Energy Efficiency), tenue mercredi.