AccueilA LA UNEEnseignants des AREF/ministère de l’Education nationale : Nouveau round de discussions
enseignants

Enseignants des AREF/ministère de l’Education nationale : Nouveau round de discussions

Le département d’Amzazi entame un nouveau chapitre, dans le dossier des enseignants des académies régionales. Une réunion est attendue, demain, entre les deux parties, pour tenter de trouver une issue au blocage que connaît ce dossier, depuis des mois.

Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique annonce le début du dialogue sur le dossier des enseignants-cadres des académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF).

Après des mois de blocage, la première réunion est attendue demain, en présence des syndicats les plus représentatifs et des membres du comité de dialogue représentant les enseignants des AREF.

Cette décision s’inscrit « dans le cadre de la politique d’ouverture et de concertation adoptée par le ministère envers les partenaires sociaux concernant les différentes questions liées au secteur », indique le communiqué du ministère, rendu public avant-hier.

Selon la même source, « Parmi ces questions, figure le dossier des enseignants-cadres des AREF, avec comme finalité la consolidation de la stabilité professionnelle et sociale et la motivation de cette catégorie, à l’instar du reste du personnel de ce secteur ».

Contactée par Maroc Diplomatique, la coordination nationale des enseignants recrutés par contrat auprès des Académies Régionale d’Éducation et de Formation ne s’est pas montrée enthousiaste pour ce nouveau round de dialogue. « En réalité, nous ne nous attendons pas à des nouveautés, puisque la dialogue n’a pas avancé depuis le 13 avril dernier », affirme un membre de la coordination nationale.

 « Nous serons intransigeants sur l’ensemble de nos revendications, notamment l’intégration de l’ensemble des enseignants dans la fonction publique auprès du Ministère de l’Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique », insiste-t-il. Et d’ajouter : « nous réitérons notre détermination à poursuivre notre mouvement de contestation jusqu’à gain de cause ».

Rappelons que l’année écoulée était marquée par un mouvement de grève sans précédent, depuis février dernier. Une forte mobilisation a été perçue dans les différentes régions du Royaume.

Affaire à suivre !

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :