Enseignement : Le comité de pilotage du programme “GENIE” adopte la “vision 2030”

enseignement

La vision 2030 pour l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement a été adoptée, lundi à Rabat, par le comité de pilotage du programme “Généralisation des technologies d’information et de communication dans l’enseignement” (GENIE), sous la présidence du Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Le comité, qui s’est réuni pour s’arrêter sur le bilan du programme depuis son lancement et ses perspectives dans le cadre de la vision 2015-2030 de l’éducation, la formation et la recherche scientifique, a fixé, à cette occasion, le plan d’action de l’intégration des TIC pour la période 2019-2021 visant notamment à équiper tous les établissements scolaires recensés jusqu’à 2018 ainsi que 7.000 établissements dans le monde rural, à les connecter à Internet et à lancer le programme pilote concernant l’équipement de 36 établissements avec un ordinateur et un projecteur dans chaque classe, indique un communiqué du département du Chef de gouvernement.

Dans son allocution d’ouverture, M. El Otmani a souligné que depuis son lancement en 2006, ce programme a permis au niveau des infrastructures d’équiper 9.000 établissements en matériel multimédia et de les connecter à Internet, soit 87% des établissements concernés, notant que 260.000 cadres ont été formés à l’utilisation des TIC en éducation, outre la création de l’Observatoire national des usages des technologies de l’information et de communication dans l’enseignement, et la création du Laboratoire national des ressources numériques qui veille au suivi et à la gestion de la production et de l’acquisition des ressources pédagogiques.

M. El Otmani s’est également félicité du service gratuit offert aux professeurs et aux élèves à travers les deux portails créés dans le cadre du programme GENIE, à savoir le portail relatif aux ressources numériques classées selon les programmes, les cycles et les matières (soutiensco.men.gov.ma) et le portail destiné à l’appui scolaire et à l’enseignement électronique (taalimtice.ma).

→ Lire aussi : El Otmani pour la généralisation de l’enseignement de l’informatique


Par ailleurs, le chef du gouvernement a mis l’accent sur la nécessité de rattraper le retard qu’a connu la réalisation de ce programme dans certains volets, soulignant l’importance de l’intégration des TIC dans les programmes scolaires, le renforcement des capacités des élèves et des cadres pédagogiques dans le domaine du numérique et la généralisation de l’enseignement de l’informatique dans toutes les régions du Royaume, comme étant l’une des conditions de la promotion du système éducatif et de l’amélioration de l’accès au savoir numérique.

Il a appelé, à cet effet, à intégrer les contenus et les ressources numériques dans l’élaboration et l’actualisation des programmes, de manière à faire de la prochaine rentrée un vrai virage numérique dans les programmes scolaires marocains tout en veillant à assurer la convergence et la complémentarité entre les programmes en papier et les contenus numériques. Il a également exhorté à œuvrer pour que l’ensemble des établissements scolaires soient équipés en matériel informatique à l’horizon 2021, en mettant en place un programme détaillé pour y parvenir, et réviser le modèle de gouvernance et de gestion du programme “GENIE” afin d’assurer un suivi, une évaluation et des améliorations pour ses composantes et durant toutes ses étapes et ce, aussi bien au niveau central que régional ou local.

Le grand nombre d’intervenants dans le domaine des TIC, ainsi que des programmes et stratégies qui y sont liés, exige de revoir la gestion de ce dossier dans le cadre d’une gouvernance raisonnable et claire garantissant une meilleure convergence et plus d’efficience, a-t-il dit, notant qu’il sera procédé, à cet effet, à la préparation de la prochaine réunion du Conseil national des technologies de l’information et de l’économie numérique. M. El Otmani a appelé, en outre, les Académies régionales de l’éducation et de la formation à multiplier les efforts pour trouver des financements et concrétiser des partenariats au niveau régional en vue de renouveler les équipements, les entretenir et s’informer des nouveaux besoins dans ce domaine, notamment en ce qui concerne la réduction du gap numérique existant en matière d’enseignement dans les milieux rural et urbain. Les membres du comité ont suivi lors de cette réunion l’exposé de la coordinatrice du programme dans lequel elle a abordé les réalisations accomplies depuis le lancement de ce programme jusqu’à 2018, ainsi que la vision 2030 pour l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement.

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, du directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et de la directrice générale de l’Agence de développement numérique, ainsi que des représentants des secteurs concernés.