Enseignement: le conseil de gouvernement adopte des mesures spéciales

le conseil de gouvernement

Le conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté un projet de décret n° 2.19.614 fixant des mesures spéciales relatives à la situation de certains cadres de l’enseignement ayant suivi leurs études dans les centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation relevant du département de l’éducation nationale.

Présenté par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ce projet vise à traiter la situation de certains cadres du corps de l’enseignement ayant suivi leurs études dans les centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation relevant du département de l’éducation nationale, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

→ Lire aussi : Médias : Un animateur radio pointé du doigt par les médecins

En vertu de ce texte, les professeurs de l’enseignement secondaire qualifiant, ayant suivi leur études jusqu’à la fin de la deuxième année du cycle préparatoire de l’agrégation dans les centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation relevant du département de l’éducation nationale, ainsi que les professeurs agrégés de l’enseignement secondaire qualifiant, recrutés tous à partir du 1er janvier 2019 et qui exercent leur missions à partir de l’année scolaire 2018/2019, bénéficieront d’une ancienneté égale à la période allant de la date de leur prise de service dans les établissements publics de l’enseignement et de la formation jusqu’au 31 décembre 2018, a précisé M. El Khalfi.

Ce projet prévoit également le calcul de cette ancienneté au profit des concernés pour la titularisation, ainsi que la promotion au grade et à l’échelon, a-t-il poursuivi.