Enseignement traditionnel: Le nombre des écoles est passé à 286 cette année

Enseignement traditionnel: Le nombre des écoles est passé à 286 cette année

Le nombre des établissements d'enseignement traditionnel est passé à 286 au titre de l'année 2018-2019, contre 114 écoles pour l'année 2006-2007, a indiqué lundi le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq.

Le ministre, qui répondait à une question centrale lors de la séance hebdomadaire de la Chambre des représentants, a précisé que la capacité d'accueil de ces écoles s'élève désormais à 36.298 élèves, contre 7.683 durant l'année scolaire 2006-2007.

A leur tour, les crédits alloués à cette branche d'enseignement dans le cadre du budget de l’État sont passés de trois millions de DH en 2004 à plus de 318 millions l'an dernier, a-t-il ajouté.

Abordant les efforts de promotion de l'enseignement traditionnel, M. Toufiq a souligné que le nombre des écoles coraniques a atteint 13.828 au titre de l'année scolaire 2017-2018, contre 11.762 écoles pour l'année 2004-2005, soit une hausse de 17%. Le nombre des élèves a enregistré une évolution notable au cours de la même période, avec 446.632 apprenants contre 306.893 (+46%), a-t-il poursuivi.

Le ministère, a-t-il noté, a mis l'accent sur l'unification des programmes de l'enseignement traditionnel et à leur adaptation avec les nouveautés survenues sur les plans juridique et éducatif. A cet égard, il a été procédé à l'édition de 22 manuels et à l'élaboration de 12 projets de manuels dans les disciplines relatives aux sciences de la charia.

→ Lire aussi : Casablanca-Settat: 146 écoles labellisées “Pavillon Vert”

S'agissant de l’évaluation, des examens et des perspectives professionnelles, le ministre a expliqué qu'un total de 57.368 candidats ont passé les épreuves des divers cycles d'enseignement traditionnel dans la période allant de 2007 à 2018, dont 40.200 ont été retenus, soit un taux de réussite de 70,07%.

Il a d'autre part affirmé que son département veille à l'intégration d'une partie des élèves de cette branche dans les établissements d'enseignement public, sachant que 70% des lauréats du baccalauréat d'enseignement originel rejoignent chaque année les universités marocaines.

Sur le volet du soutien social aux étudiants, M. Toufiq a expliqué qu'un montant de 55 millions de DH leur ont été alloués en 2018, sous forme de bourses.

Il a en outre assuré que l'enseignement traditionnel ouvre la voie aux élèves pour l'obtention de certificats nationaux, leur permettant de poursuivre les études dans les universités nationales et internationales et leur offrant des perspectives professionnelles non négligeables (programme de formation des imams et des morchidates, enseignement...)

Relevant que le secteur connaît un développement significatif depuis la promulgation de la loi 13-01 et des textes réglementaires d'application, le ministre a indiqué que les établissements bénéficient du soutien de son département, notamment ceux qui s'engagent dans une dynamique de mise à niveau, particulièrement sur les plans des équipements, des internats et de l'encadrement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :