Entretien de Salaheddine Mezouar avec la ministre panaméenne de l’Environnement

Dans le cadre d’une entrevue qui a eu lieu, lundi 11 janvier, à Panama City, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar s’est entretenu avec la ministre panaméenne de l’Environnement, Mirei Endara sur les moyens de renforcer la coopération et la coordination entre les deux pays au niveau international.

Lors de cette  rencontre qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc au Panama avec résidence à Bogota, Noureddine Khalifa, M. Mezouar, conscient de la nécessité de lutter contre les changements climatiques a mis en exergue l’investissement du Maroc dans l’économie verte notamment les projets lancés par le Royaume dans le domaine des énergies renouvelables.

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a précisé que les énergies propres s’imposent comme “l’économie de l’avenir” du fait qu’elles offrent d’amples opportunités d’investissement pour les pays en développement, tout en soulignant que le Maroc a misé depuis longtemps sur des sources renouvelables pour satisfaire à ses besoins en énergie.

A cet égard, il a souligné que le Maroc s’est investi de manière consciente et volontariste dans un plan majeur de développement du secteur des énergies renouvelables. Par ailleurs, il a mis l’accent  sur le projet de la centrale d’Ouarzazate, la plus grande ferme solaire concentrée à l’échelle mondiale, qui sera dotée à terme d’une capacité de production de 580 mégawatts. Aussi a-t-il évoqué les préparatifs de la Conférence mondiale sur le climat (COP 22), qui se tiendra à Marrakech en novembre prochain, ce qui constitue une reconnaissance du rôle éminent que joue le Maroc, tout comme une reconnaissance de sa dynamique et de ses initiatives en matière de climat et de protection de l’environnement.
Mme Endara quant à elle  a formé le vœu de voir le Royaume s’impliquer dans l’initiative du Panama visant à mettre en place un réseau international des pays actifs dans la lutte contre le changement climatique, à travers l’adoption des technologies modernes dans les moyens de transport maritime et aérien, ainsi que dans le milieu urbain, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre.


Nous sollicitons des partenaires à l’échelle internationale, et cherchons à conclure des accords qui contribuent à la réduction du changement climatique“, a-t-elle indiqué, soulignant que la participation du Panama à la COP22 sera en phase avec les défis posés à l’environnement au niveau mondial.

Rappelons que Salaheddine Mezouar, s’est rendu au Panama, le 10 janvier, afin d’y effectuer «une visite officielle axée sur le raffermissement des relations d’amitié et de coopération entre le Maroc et le Panama». Cette visite devrait déboucher sur la signature de « plusieurs accords de coopération et de partenariat dans les domaines de la formation diplomatique académique et de la culture, outre les secteurs portuaires, de la logistique et des zones franches et industrielles ».