A LA UNECoronavirus

Équité vaccinale : la cheffe de l’OMC appelle à lever les obstacles liés au commerce

La directrice générale de l’Organisation moniale du commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala, a appelé les membres de l’institution, les entreprises pharmaceutiques et les organisations internationales à agir pour lever les obstacles liés au commerce qui entravent l’accroissement de la production de vaccins contre le Covid-19.

« Il s’agit de sauver des vies, de mettre fin à la pandémie et d’accélérer la reprise économique mondiale », a souligné Mme Ngozi, citée par un communiqué de l’OMC qui rendait compte des travaux d’une réunion de l’Organisation tenue mercredi sur l’équité vaccinale.

Lors de cette réunion, la patronne de l’OMC a exposé une possible feuille de route pour aboutir à l’équité vaccinale dans le contexte de la pandémie de Covid-19, en proposant aux pays membres de réduire les barrières commerciales et d’avancer sur une levée temporaire des brevets, et aux groupes pharmaceutiques d’augmenter par tous les moyens la production mais aussi la transparence des contrats et des prix.

Elle a exprimé l’espoir que la réunion « servirait de base à un dialogue continu visant à obtenir des résultats en termes d’augmentation des volumes de production de vaccins à court terme ainsi que des investissements à plus long terme dans la production de vaccins et l’amélioration de la contribution du système commercial à la préparation aux pandémies ».

Le grand nombre de préoccupations liées au commerce, notamment en ce qui concerne l’exportation des matières premières des vaccins, et les divergences sur les règles de protection de la propriété intellectuelle, montre que «l’OMC doit jouer un rôle central dans la réponse à cette crise », a-t-elle déclaré.

Pour remédier aux difficultés d’accès aux vaccin anti-Covid, plusieurs organisations internationales, dont l’OMS, plaident pour une dérogation temporaire à l’accord de l’OMC sur les droits de propriété intellectuelle pour tous les outils médicaux liés au Covid-19 (vaccins, médicaments, diagnostiques, etc.).

Vendredi dernier, le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus s’insurgeait contre ce « fossé » dans l’accès aux vaccins avec une formule choc: un vacciné sur quatre dans certains pays riches contre un sur 500 dans certains pays pauvres.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page