Erdogan porte plainte contre un élu de l’opposition qui l’a traité de “dictateur fasciste”

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a porté plainte pour insulte contre un député de l’opposition qui l’a traité de “dictateur fasciste”, a annoncé mardi un des avocats du chef de l’Etat.

Bülent Tezcan, également porte-parole du Parti républicain du peuple (CHP), la principale formation de l’opposition turque, s’est livré à une attaque en règle contre ce qu’il a qualifié d'”atmosphère de la peur” en Turquie. Dans un discours prononcé lundi à Tekirdag, dans l’ouest du pays, il a affirmé que l’opposition ne se laisserait pas intimider et a appelé son auditoire à répéter avec lui qu'”Erdogan est un dictateur fasciste“.

La plainte des représentants d’Erdogan a été déposée à Ankara. En Turquie, l’insulte visant le président est un crime passible de quatre années de prison.

Reuters