AccueilA LA UNEEricsson table sur 1,9 milliard d’abonnements 5G d’ici 2024
Ericsson

Ericsson table sur 1,9 milliard d’abonnements 5G d’ici 2024

Le nombre des abonnements 5G à l’échelle mondiale devrait atteindre un total de 1,9 milliard en 2024 et 45% de la population mondiale devrait être couverte par un réseau 5G, selon le dernier rapport d’Ericsson sur la mobilité.

En 2024, les réseaux 5G devraient représenter 35% du trafic global de données mobiles, dans un contexte où les opérateurs accélèrent les déploiements et incitent les utilisateurs à passer à des appareils 5G, indique l’édition du juin du rapport du spécialiste de la télécommunication présenté à Casablanca.

D’autres prévisions ont également augmenté, en raison de l’adoption rapide de la 5G qui devrait couvrir 45% de la population mondiale d’ici fin 2024. Les prévisions les plus optimistes visent 65%, grâce à la technologie de partage de spectre qui permet des déploiements 5G sur les fréquences LTE.

Des fournisseurs de services de communication ont déjà lancé la 5G dans plusieurs marchés après l’arrivée des premiers smartphones compatibles 5G. En fonction des pays, les fournisseurs de services se fixent également des objectifs plus ambitieux en matière de couverture allant jusqu’à 90% au cours de la première année.

→ Lire aussi : Après les smartphones et la 5G, Huawei lorgne les ordinateurs

Alors qu’il y a de plus en plus d’appareils 5G disponibles et de réseaux 5G mis en place, plus de 10 millions d’abonnements 5G sont prévus dans le monde d’ici fin 2019.

La souscription aux abonnements 5G devrait être la plus rapide en Amérique du Nord, avec 63% d’abonnements mobiles 5G prévus en 2024, suivie de l’Asie du Nord-Est (47%) et de l’Europe (40%).

“Toutes les régions ont maintenant un taux de pénétration de l’abonnement mobile à large bande de 50% ou plus”, explique le rapport, notant que le trafic mobile, dont 75% sera pour la vidéo d’ici 2024, devrait être multiplié par 8 au Moyen-Orient et en Afrique, le taux de croissance le plus élevé au monde.

Ainsi, les smartphones continuent de générer la majeure partie du trafic de données mobiles, soit 90 % aujourd’hui et ils devraient atteindre 95% à la fin de 2024, poursuit le rapport, ajoutant que la région de l’Inde enregistre la consommation mensuelle moyenne la plus élevée par smartphone.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :