Escalade au Golfe : La riposte à l’assassinat du général Soleimani est “terminée”

Soleimani
Soleimani

La riposte de Téhéran à l’assassinat du général Qassem Soleimani est “terminée”, a affirmé, mercredi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Djavad Zarif, affirmant que Téhéran “ne cherche pas l’escalade ou la guerre”.

“Nous avons bombardé la base d’où venait le drone ayant visé Soleimani. La riposte de Téhéran est terminée”, a déclaré à la presse le chef de la diplomatie iranienne, après l’attaque, mercredi à l’aube, du corps des Gardiens de la révolution ayant visé deux bases militaires américaines en Irak.

“L’Iran a pris et terminé des mesures proportionnées d’autodéfense conformes à l’article 51 de la Charte de l’ONU, en attaquant une base d’où ont été lancées des attaques lâches contre nos citoyens et officiers de haut rang. Nous ne cherchons pas l’escalade ou la guerre, mais nous nous défendrons contre toute agression”, a écrit Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter.

Selon la sécurité irakienne, 22 missiles sont tombés à l’intérieur du pays sans faire de dégâts parmi les forces irakiennes, faisant savoir que certains missiles ont frappé la base aérienne Ain Al-Asad, à l’ouest du pays, où sont stationnées des forces américaines.

Téhéran avait promis que les sites militaires américains sont dans son collimateur après l’assassinat de l’ex-chef du corps des gardiens de la révolution, Qassem Soleimani, tué vendredi dernier dans un raid américain à Bagdad.