A LA UNEMonde

Espace: Boeing retarde son vol d’essai non habité vers l’ISS

Le géant aéronautique américain Boeing a annoncé, mardi, retarder la mission d’essai non habitée de sa capsule spatiale Starliner vers la Station spatiale internationale (ISS) à cause d’un problème dans le système de propulsion, reportant un test important pour l’entreprise, dont la première tentative avait échoué en 2019.

Le vaisseau devait s’élancer vers l’espace depuis Cap Canaveral, en Floride, à 13H20 (17H20 GMT), à bord d’une fusée Atlas V construite par le consortium United Launch Alliance.

Mais près de 2 heures avant le lancement, Boeing a annoncé sur Twitter que le vol était annulé.

Selon un communiqué de la Nasa, la mission n’a pas été annulée à cause de la météo capricieuse, mais en raison “d’indications inattendues sur la position des valves du système de propulsion de Starliner“, la prochaine fenêtre possible pour le lancement étant mercredi à 12H57 (16H57 GMT).

→ Lire aussi : United Airlines passe une Méga-commande de 270 avions Boeing et Airbus

Nous sommes déçus du résultat d’aujourd’hui, et de devoir reprogrammer notre lancement de Starline“, a déclaré John Vollmer, responsable de Boeing.

La mission d’essai devait avoir lieu vendredi mais avait dû être repoussée à mardi après qu’un module scientifique russe a inopinément actionné ses propulseurs après s’être amarré à l’ISS, changeant son orientation.

Après avoir mis fin à son propre programme de navettes spatiales en 2011, la Nasa s’est attaché les services de Boeing et SpaceX afin de ne plus avoir besoin des fusées russes pour rallier l’ISS.

SpaceX a déjà acheminé pas moins de dix astronautes vers la Station spatiale à bord de son vaisseau Crew Dragon.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page