Espagne: découverte d’une fraude à la sécurité sociale de plus de 6 millions d’euros

sécurité sociale

La police nationale espagnole a résolu une affaire d’escroquerie impliquant plusieurs personnes soupçonnées d’avoir perçu au cours de 2019 des pensions de personnes décédées et qui a coûté plus de 6 millions d’euros à la sécurité sociale.

Cette opération, menée en collaboration avec le Secrétariat d’Etat de la sécurité sociale, s’est soldée par l’arrestation de onze personnes, tandis que 25 autres ont fait l’objet d’une enquête, précise mercredi un communiqué de la police, notant que ces individus sont soupçonnés d’avoir commis quelque 55 délits contre la sécurité sociale, liés notamment à l’escroquerie, la falsification de documents et à l’appropriation frauduleuse de fonds.

L’enquête sur cette affaire, qui a commencé suite à plusieurs plaintes pour des fraudes présumées à la sécurité sociale, a été menée dans 21 provinces espagnoles, en particulier Alava, Alicante, Almeria, Asturies, Barcelone, Caceres, Cantabrie, Cordoue, Gérone, Huelva, La Corogne, Las Palmas, Madrid, Malaga et Murcie.

Elle a concerné plusieurs personnes, dont certaines résident en Allemagne, au Chili, en Équateur, aux États-Unis, en France, en Suisse et au Venezuela, soupçonnées d’être responsables de l’appropriation frauduleuse des pensions de retraite de personnes décédées obtenues de manière illégale d’une valeur totale de 6.357.510,68 euros. Les agents de la police ont ainsi examiné quelque 12.586 versements irréguliers, 23 cas de fraude avec plus de 100.000 euros détournés des caisses de la sécurité sociale et 40 cas d’appropriation frauduleuse de pensions pendant plus de dix ans.

La police relève que quelque 3.893.787,08 euros ont jusqu’à présent été récupérés grâce aux mécanismes qui ont été mis en place.