Espagne: démantèlement d’un trafic international de médicaments, 47 arrestations

médicaments

La police nationale espagnole a annoncé, mardi, le démantèlement d’une organisation criminelle qui introduisait de grandes quantités de médicaments en Espagne en provenance de la Malaisie.

Cette opération, menée conjointement avec la Garde civile et l’Agence tributaire, s’est soldée par l’arrestation de 47 personnes, dont la majorité d’entre elles sont de nationalité espagnole, au niveau de 15 provinces du pays ibérique, en particulier à Madrid, Alicante, Gérone, Barcelone, Tarragone, Valence, Almería, Jaén, Grenade, Séville et à Malaga, a précisé la même source dans un communiqué.

Les individus arrêtés, dont le chef du réseau, qui a été arrêté à Dubaï (Emirats arabes unis) et extradé en Espagne, en vertu de trois mandats d’arrêt internationaux à son encontre pour divers crimes, seront poursuivis pour des délits contre la santé publique, appartenance à une organisation criminelle, escroquerie, trafic de médicaments et blanchiment d’argent.

L’enquête a commencé il y a plus d’un an lorsque les forces de sécurité ont reçu une plainte concernant l’introduction de cargaisons en provenance de la Malaisie qui pourraient contenir des substances actives de médicaments.

Elle a révélé que cette organisation démantelée introduisait de grandes quantités de médicaments, qui étaient faussement déclarés comme des compléments alimentaires et plantes naturelles, en vue d’échapper aux contrôles douaniers, a expliqué le communiqué, notant qu’il s’agit de médicaments puissants, tels que le tadalafil et le sildenafil, qui pourraient provoquer un infarctus du myocarde, une arythmie ventriculaire, des palpitations, un accident vasculaire cérébral ou même une mort subite.

Ces médicaments étaient destinés à être vendus sur le marché espagnol, ou exportés vers d’autres pays, en l’occurrence le Portugal, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Russie.

Au total 12 perquisitions ont été effectuées dans le cadre de cette opération, qui a permis aussi de saisir environ 400.000 capsules de médicaments, 7 véhicules, deux armes à feu et 500.000 euros en liquide.