Espagne: plus de 30.600 professionnels de la santé infectés par le Covid-19

santé

Quelque 30.663 professionnels de la santé ont été infectés par le nouveau coronavirus (Covid-19) en Espagne, soit environ 15,65% du nombre total de cas confirmés, a souligné, dimanche, le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón.

Intervenant lors de la conférence de presse quotidienne tenue à l’issue de la réunion du comité de gestion technique du coronavirus, M. Simon a relevé que la pandémie a fait 410 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, soit 155 de moins par rapport à la veille, ce qui représente le bilan quotidien le plus bas depuis le 22 mars, notant que le nombre de personnels de santé décédés du Covid-19 “n’est pas disponible pour le moment“.

C’est la première fois que l’Espagne passe en dessous des 500 morts depuis que les décès quotidiens ont commencé à augmenter“, s’est-il félicité, précisant que la baisse des chiffres de samedi à dimanche pouvait s’expliquer par le ralentissement des enregistrements de décès pendant le week-end et que cette chute est généralement suivie d’un rebond le mardi.

Nous devons être très prudents car c’est le week-end, mais ces données nous incite à l’espoir“, a-t-il insisté, précisant que le nombre de décès a augmenté seulement de 2% en 24H.

Le responsable a, en outre, fait savoir que le nombre de personnes hospitalisées et celles placées en soins intensifs a augmenté respectivement de 1,3% et de 1,4%, notant que “les données continuent sur une tendance décroissante qui indique que la transmission de la maladie a diminué de façon substantielle et que nous sommes sur la bonne voie“.


Le bilan total de la pandémie s’élève 195.944 cas confirmés, dont 20.453 morts et 77.357 patients rétablis.

L’Espagne est entrée mardi dernier dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 26 avril.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé, samedi soir, la prolongation de l’état d’alerte dans le pays de quinze jours supplémentaires, soit jusqu’au 9 mai inclus, afin de renforcer la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette mesure sera adoptée mardi prochain par le conseil des ministres, avant qu’elle soit soumise le lendemain au Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) pour approbation.


Ce confinement allait être assoupli pour les enfants qui allaient pouvoir sortir de façon “limitée” à partir du 27 avril, tout en étant accompagnés d’un adulte, avec la prise des mesures de précaution nécessaires.