Espagne : Plus de 480 clandestins algériens interceptés en 24H

clandestins

Pas moins de 484 migrants clandestins algériens, dont des femmes et des mineurs, ont été interceptés sur les côtes espagnoles dans la nuit de lundi à mardi à bord d’une trentaine d’embarcations pneumatiques, ont indiqué les autorités locales de Murcie, d’Alicante, d’Almeria et des Iles Baléares.

Les services de secours et les éléments de la Garde civile ont ainsi intercepté, mardi, un total de 164 migrants clandestins arrivés sur les côtes des Iles Baléares à bord de 11 embarcations, a indiqué la Délégation du gouvernement des Baléares, précisant que tous les migrants sont en bonne santé et ont été mis à la disposition des autorités concernées.

En plus, 170 personnes d’origine algérienne ont été interceptées sur les côtes de Murcie à bord de 13 embarcations pneumatiques, ont fait savoir les autorités locales de la province.

Les migrants clandestins secourus par les services compétents ont été pris en charge par les éléments de la Croix rouge.

Le reste des clandestins algériens interceptés à bord de 8 embarcations entre lundi et mardi ont été localisés au niveau des provinces d’Alicante et d’Almeria.


La semaine dernière, la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya, a mis en garde contre la hausse inquiétante du nombre de clandestins algériens arrivés sur les côtes espagnoles.

“Le nombre des clandestins arrivés en Espagne en provenance de l’Algérie a été multiplié par cinq depuis le début de l’année”, avait souligné Mme Laya, lors d’un point de presse conjoint avec la ministre des Affaires étrangères d’Andorre, Maria Ubach.

Lundi dernier, la police nationale espagnole a annoncé avoir arrêté deux passeurs algériens ayant transporté 79 de leurs concitoyens clandestins à bord d’un bateau de pêche.

Les deux individus, âgés de 44 et 46 ans, “seraient membres d’une organisation criminelle impliquée dans la traite des êtres humains depuis l’Algérie vers la côte de la région de Murcie”, avait précisé la police espagnole dans un communiqué.


Plus de 2.600 clandestins algériens avaient débarqué en Espagne à fin juillet dernier, selon les données de l’Agence européenne des frontières extérieures (Frontex). Ils représentent un quart de tous les migrants arrivés au pays ibérique par voie maritime.