A LA UNEMaroc

Essaouira : Des élèves de l’Ecole de la 2ème Chance en visite à « Bayt Dakira »

Un groupe composé d’une vingtaine d’élèves de l’école de la 2ème Chance nouvelle génération Youssef Ennaciri à Essaouira a effectué, vendredi, une visite à l’Espace « Bayt Dakira » (Maison de la Mémoire).

Organisée à l’initiative de l’Association d’appui au complexe social « Ibtissama » dans la Cité des Alizés, cette visite a permis à ces jeunes apprenantes et apprenants de découvrir cet Espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d’Islam, qui raconte, présente et témoigne de cette histoire si singulière et exemplaire du Judaïsme marocain à Essaouira.

Au cours de cette visite, qui s’est déroulée dans le strict respect des mesures préventives et du protocole sanitaire en vigueur pour endiguer la propagation de la pandémie de la Covid-19, des explications exhaustives ont été fournies à ces élèves sur ce Complexe unique au monde, qui abrite la Synagogue Slat Attia, un espace histoire et mémoire et trois entités de recherches: le Centre d’études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc, le Centre de recherche sur l’histoire des relations entre l’Islam et le Judaïsme et l’Institut INSANIA pour les humanités avancées en Afrique et en Méditerranée.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, la vice-présidente de l’Association d’appui au complexe social « Ibtissama » d’Essaouira, Mme Touriya El Gana, a indiqué que cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat et de coopération signée, en novembre dernier à Bayt Dakira, entre le ministère de l’Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’Association Essaouira-Mogador et le Centre d’études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc, portant sur la promotion des valeurs de tolérance, de diversité et de coexistence au sein des établissements scolaires et universitaires du Royaume.

Elle a ajouté que d’autres visites semblables sont programmées par l’Association tout au long de l’année prochaine à d’autres espaces de cultes en vue de favoriser la promotion et le renforcement de ces nobles valeurs universelles de paix, de tolérance et de vivre-ensemble.

Pour sa part, la Directrice de « Bayt Dakira », Mme Ghita Rabouli, a souligné, dans une déclaration similaire, que la visite effectuée par ce groupe d’élèves à cet Espace emblématique se veut une opportunité idoine pour leur présenter cette histoire séculaire et cette riche mémoire commune judéo-marocaine.

Rappelant que cette visite intervient dans le sillage de la déclinaison des dispositions de la convention de partenariat signée entre le ministère de l’Education nationale, l’Association Essaouira-Mogador et le Centre d’études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc, Mme Rabouli a noté que les élèves ont pu, à cette occasion, avoir un large aperçu sur l’affluent hébraïque, l’une des principales composantes de l’identité marocaine une et plurielle.

Cette initiative a également offert l’occasion de mettre la lumière sur ce riche patrimoine du Judaïsme marocain et de présenter à ces jeunes apprenants d’amples explications sur les composantes de « Bayt Dakira » et les missions de ce haut lieu qui met en valeur un grand pan de la riche culture marocaine millénaire, profondément ancré dans l’Histoire du Royaume, a-t-elle dit.

Et Mme Rabouli d’affirmer, en conclusion, que cette visite se veut aussi une invitation à prendre connaissance des différents aspects de l’histoire du patrimoine judéo-marocain qui mérite plus que jamais d’être promu, connu et préservé.

De leur côté, plusieurs élèves, approchés par la MAP, ont fait part de leur grande joie d’effectuer une telle visite à ce temple de l’histoire et de la mémoire judéo-marocaine, en vue de mieux connaître l’une des composantes essentielles et singulières de l’identité plurielle et indivisible du Royaume.

Après avoir rappelé qu’un club de tolérance et de coexistence a été créé au sein de leur établissement scolaire, tel que prévu par ladite convention signée, ils ont expliqué que cette visite à ce haut lieu d’histoire, de mémoire, de spiritualité et de pédagogie leur a permis de découvrir, à travers des textes, des objets, des photos et des vidéos, les divers aspects de la vie, de la culture et du patrimoine juifs dans la ville d’Essaouira.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page