Essaouira sous les rythmes du festival Gnaoua

Essaouira vibrera aux rythmes du festival Gnaoua des musiques du monde du 12 au 15 mai. Cette 19ème édition rendra hommage aux anciens et aux enfants prodiges de la ville, partis trop tôt.

Les festivités commenceront par un concert hommage à l’inoubliable Mahmoud Guinea et au percussionniste sénégalais Doudou N’diaye Rose surnommé «le magicien des rythmes».  Mokhtar Guinea frère de Mahmoud sera rejoint par 12 percussionnistes enfants de Doudou pour une fusion en hommage aux anciens et à l’Afrique des talents, sublimée par la voix profonde de la diva du Sahara, Rachida Talal.

Egalement, lors de ce rendez-vous  annuel, les festivaliers auront l’opportunité de découvrir ou redécouvrir de grands noms du jazz, des artistes qui ont redéfini le jazz en développant un style unique, en proposant une vision intelligente selon une culture, un vécu, un besoin. De Randy Weston, à Jamaladeen Tacuma, Christian Scott et Jeff Ballard Trio. Le concert de clôture sera dédié à Tayeb Saddiki, qui en plus de son amour pour le théâtre, était un passionné de musique.

Ce concert-hommage sera mené par Mohamed Derham, fondateur du groupe Jil Jilala, rejoint par Nabil El Khaldi, Omar Sayed et Maâlem Mustapha Baqbou.


Ainsi, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira et  le Conseil national des droits de l’Homme du Royaume du Maroc (CNDH) organisent, pour la cinquième année consécutive, le forum des droits de l’Homme, les matinées des 13 et 14 mai 2016. Cette 5ème édition du forum du Festival sera consacrée aux mobilités africaines sur le thème : «Diasporas africaines : racines, mobilités, ancrages». Cet espace de dialogue et d’interaction sera l’occasion de se pencher sur les apports diasporiques à l’Afrique, et de réfléchir aux nouvelles mutations qui en résultent.