États Unis : 23 morts dans des incendies au nord de la Californie

MIDDLETOWN, CA - SEPTEMBER 13: Firefighters with the Marin County Fire Department's Tamalpais Fire Crew monitor a backfire as they battle the Valley Fire on September 13, 2015 near Middletown, California. The fast-moving fire has consumed 50,000 acres after growing 40,000 acres in twelve hours and is currently zero percent contained. Stephen Lam/ Getty Images/AFP

Le dernier bilan fait par les pompiers des violentincendies dans le nord de la Californie aux États Unis, fait désormais état d’au moins 23 morts et 550 disparus

Ces incendies qui ont débuté, pour la plupart, dimanche, sont difficiles à contenir et pour cause, elles sont attisées par des vents violents et un air sec. Les flammes qui ont déjà parcouru des milliers d’hectares ont détruit sur leur passage plus de 1500 logements. Devant cette situation déplorable, l’état d’urgence a été décrété. Selon le message posté par le porte-parole des pompiers de la Californie, sur son compte twitter, le mercredi matin, ce sont plus de 22 incendies qui rongeaient la Californie à ce moment de la journée et avaient détruit près de 69.000 hectares, 570 bâtiments, dont 550 résidentiels dans cette région viticole des États Unis. 

Plusieurs dizaines de milliers d’habitants ont dû s’enfuir. Les écoles sont fermées et deux hôpitaux ont dû être évacués. Le sud de la Californie n’a pas échappé à cette vague d’incendies. Les flammes y ont parcouru plus de 3000 hectares, détruit 14 bâtiments et occasionné l’évacuation de 5000 habitants. La menace est toujours vive. Plus de 4000 personnes composées de pompiers, de secouristes, d’ONG, de militaires de la garde nationale californienne sont mobilisés pour lutter contre le feu. 16.000 structures sont toujours menacées.