Etats unis: Face à la vague de froid, Trump souhaite le retour du réchauffement climatique

Face à la vague de froid, Trump souhaite le retour du réchauffement climatique

Le nord des Etats unis est confronté à une baisse des températures historique avec des chutes de -50 degrés observées depuis mardi, provocant de grandes perturbations dans le pays. Une belle occasion pour le climato-septique Donald Trump de railler les différents rapports produits sur le réchauffement climatique et ses conséquences.

“Que diable se passe-t-il avec le réchauffement climatique mondial ? S’il te plaît, reviens vite, on a besoin de toi ! “, a twitter mardi le 45e président des USA face à la vague de froid polaire sans précédent–allant jusqu’à -50 degrés Celsius– qui frappe le pays de l’oncle Sam.

Cette situation qui a provoqué de nombreuses perturbations dans les régions du nord des Etats unis, paralysant des dizaines de millions de personnes, avec entre autres des fermetures d’école, les suspensions de distribution du courrier, le dérèglement du trafic aérien, etc. a remis au goût du jour le scepticisme affirmé de Donald Trump sur la question de l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique.

→Lire aussi: Le réchauffement des océans s’accélère plus rapidement que prévu

En novembre 2018, le Président Trump avait rejeté les conclusions d’un rapport détaillé, commandé par le Congrès américain et validé par son propre gouvernement, qui alertait l’opinion sur les conséquences désastreuses du changement climatique sur l’économie américaine.


En réaction à ce document qui soutient que les Etats-Unis pourraient perdre ” des centaines de milliards de dollars ” d’ici la fin du siècle à cause des gaz à effet de serre, le milliardaire a répondu qu’il n’y croyait pas. ” La vague de froid brutale et prolongée peut battre tous les records – Qu’est donc devenu le réchauffement climatique ? “, s’était-il interrogé. En juin 2017, le président qui a qualifié le réchauffement climatique de “Canular” a retiré son pays de l’accord de Paris pour le climat.