Etats-Unis: La Chambre des représentants d’accord pour le retrait des statues confédérées du Capitole

Capitole

La Chambre des représentants des Etats-Unis a approuvé mercredi par 305 voix contre 113 le retrait des statues confédérées du bâtiment du Capitole américain.

Le vote intervient dans la foulée d’un vaste mouvement populaire pour éliminer les symboles du racisme et de l’oppression qui a conduit à des retraits des statues confédérées à travers le pays.

Le projet de loi approuvé par la chambre basse contrôlée par les démocrates, doit encore être entériné par le Sénat et le président Donald Trump avant de pouvoir enlever les statues du siège du Congrès. Le texte obligerait les États à récupérer et à remplacer les statues données au National Statuary Hall du Capitole, qui représentent des soldats et des responsables ayant défendu la Confédération, l’esclavage ou la suprématie blanche.

Au moins 11 statues de dirigeants et généraux confédérés se trouvent actuellement dans cette collection, y compris un monument d’Alexander Hamilton Stephens, vice-président de la Confédération qui avait pris son indépendance au terme de la guerre de Sécession (1861-1865). “Mes ancêtres ont construit le Capitole, mais il existe pourtant des monuments aux personnes mêmes qui ont asservi mes ancêtres”, a déclaré mercredi la représentante démocrate de la Californie, Karen Bass sur la chaîne CNN.

D’après le site d’information Axios, l’issue du projet de loi reste incertain au Sénat contrôlé par les républicains qui avait déjà bloqué une législation similaire tout comme la position du président Trump qui a critiqué les efforts du Congrès et du Pentagone pour retirer les statues confédérées et rebaptiser les bases militaires honorant des généraux sudistes.